Bilan et budget de notre voyage en Indonésie

coût de la vie en Indonésie

Quel est le coût de la vie en Indonésie ? Quel itinéraire choisir, quelles îles visiter en Indonésie ? Qu’avons-nous pensé du pays et de ses habitants ? Comment se déplacer, se loger, quoi manger en Indonésie ? Nous répondons à toutes vos questions (et plus encore !) dans cet article bilan de l’Indonésie, après 4 mois passés dans le pays ! 

 

 

La partie de notre grand voyage en Asie s’est achevée sur l’un des plus grands et plus beaux pays du continent : l’Indonésie. Après y avoir crapahuté pendant plusieurs mois, à la découverte de plusieurs îles, il est désormais temps de vous faire notre bilan et de vous dévoiler notre budget de voyage en Indonésie.

Géographie du pays et notre itinéraire en Indonésie

Située au nord de l’Australie, l’Indonésie est un très grand pays qui recouvre une large surface de l’Asie, s’étendant du sud de la Malaisie jusqu’aux confins de l’océan Pacifique. Toute en longueur, les îles se suivent et ne se ressemblent pas, proposant aux visiteurs en quête de dépaysement culturel et de beaux paysages, de quoi se sustenter à de nombreuses occasions.

L’Indonésie est surtout connue pour quelques coins tels que Bali ou les volcans de Java, cependant le pays est composé de plus de 17 000 îles ! Beaucoup d’entre elles sont inhabitées mais il est important de se rendre compte que le pays a énormément de choses à offrir et de trésors cachés. Un voyage ne suffit pas à visiter l’Indonésie, pour la simple et bonne raison que le temps imparti pour un séjour (même longue durée) est trop court pour avoir une vraie vue d’ensemble du pays. Il est donc important, lors de l’organisation de votre voyage en Indonésie, de ne cibler qu’une ou deux îles desquelles vous pourrez vraiment profiter.

Les îles principales de l’Indonésie sont les suivantes : Java (qui accueille la capitale, Jakarta), Sumatra (plus grande que la France), Sulawesi (anciennes Célèbes), Bali, Lombok, et Florès, la plus connue des petites îles de la sonde. On pourrait aussi nommer le Timor et la Papouasie. Lors de ce voyage en Indonésie nous avons mis le pied sur Sumatra, Java, Bali, Lombok, Florès et Sulawesi. Faute de temps nous n’avons pas visité ces îles en entier, il nous aurait certainement fallu le double voire le triple de temps !

Chaque île nous a presque donné la sensation d’arriver dans un nouveau pays. Même si les gens parlent la même langue (bien que des dialectes de région soit aussi couramment utilisés), les traditions, les façons de vivre et les structures sont parfois différentes. Par exemple nous n’avons jamais eu plus peur sur la route qu’à Sumatra, on ne trouve que du bœuf rendang à Padang, à Java le déjeuner est souvent servi avec un petit bouillon d’accompagnement et à Bali les prix flambent, les chauffeurs de taxi ne sont pas très sympas et… les arnaques sont plus faciles.

Notre itinéraire en Indonésie :

Ci-dessous, la carte intéractive de notre voyage en Indonésie. Retrouvez toutes nos étapes en zoomant sur les îles.

Sumatra
Sulawesi
Lombok
Java
Bali
Florès

Comme vous pouvez le constater, en 4 mois, nous avons l’impression d’avoir survolé l’Indonésie quand bien même nous avons séjourné sur pas mal d’îles. Nous ne sommes pas frustrés cependant, l’Indonésie mérite largement plus d’un voyage et c’est avec plaisir que nous retournerons visiter les coins que nous n’avons pas pu voir.

Tourisme et contact avec la population

Les indonésiens sont adorables. Voilà c’est dit. Ce qui fait le charme de l’Indonésie, hormis ses beaux paysages volcaniques et ses rizières à perte de vue, c’est sans aucun doute la gentillesse et la bienveillance de sa population. Sur chaque île, les indonésiens nous ont séduit. Ils sont toujours ouverts à la rencontre, même quand ils ne parlent pas vraiment anglais. À Sumatra, nous avions l’impression d’être un couple princier tellement nous nous faisions remarquer dans la rue. C’est vrai qu’à force ça peut devenir embêtant mais dans le fond, cela n’a rien de méchant. Les indonésiens sont curieux de l’autre, et n’hésitent pas à vous aborder pour savoir comment vous allez, d’où vous venez et prendre une photo avec vous (surtout si vous avez les cheveux blonds !).

Dans les coins les plus pauvres et les plus reculés, la chaleur humaine reste omniprésente. Les gens n’ont rien mais n’hésitent pas à vous aider comme ils le peuvent : vous tombez en panne d’essence à Lombok ? On vous prêtera sans hésitation un scooter pour aller chercher une bouteille de carburant. Vous êtes perdus dans la rue ? Tout le voisinage viendra vous secourir. Au milieu de nulle part, les indonésiens sont souriants, vous adressent des signes de mains lorsque vous passez en scooter et vous invitent chez eux. C’est un vrai bonheur de voyager en Indonésie, notamment grâce aux indonésiens. Dans les coins les moins touristiques (en gros presque partout sauf à Bali, Labuhan Bajo et Yodjakarta) les locaux ne parlent presque pas anglais. Ils sauront vous mettre à l’aise mais si vous parlez quelques mots de Bahasa (très facile à apprendre) vous vous en sortirez encore mieux !

coût de la vie en Indonésie

Le tourisme en Indonésie n’est vraiment développé que dans certains coins. Bali est sans aucun doute l’île la plus touristique du pays. C’est aussi la plus chère et, à notre avis, la moins authentique. Les infrastructures y sont plus développées, les villages sont tous construits en béton et les prix ont tendance à flamber. Le circuit touristique classique passe aussi par Yodjakarta et les volcans Bromo et Kawah Ijen à Java. À ces endroits, il n’est donc pas rare de devoir batailler pour négocier des prix, de manger pour plus cher que normalement et d’échanger facilement en anglais avec les locaux. Lorsque l’on sort de ces trajets-là, on se retrouve dans la « vraie » Indonésie, celle qui n’essaye pas de s’adapter aux standards occidentaux, ce qui donne lieu à un véritable dépaysement et des aventures inoubliables.

La nourriture en Indonésie

La nourriture indonésienne est assez proche de la nourriture malaisienne. Nous n’avons pas fait de découvertes même si les saveurs changent un peu. Les indonésiens mangent cependant plus épicés que les malaisiens. Le nasi goreng (riz frit) et les mie goreng (nouilles sautées) sont les plats les plus ordinaires, vous en trouverez partout à très bas prix. Nous, ce qu’on adorait, c’était aller chercher notre nasi goreng à la nuit tombée, sur les échoppes de rue. Le cuisinier est là, seul avec sa cuisine roulante, il prépare le riz frit avec une dextérité à couper le souffle, ça ne coûte vraiment pas cher (1€) et c’est très bon. Probablement le meilleur rapport qualité prix ! De manière générale, manger dans la rue ou dans les warungs (les petits restaurants locaux), même s’ils ne payent pas de mine, est le mieux pour faire partie de la vie locale et partager de bons moments avec les locaux (surtout si vous baragouinez quelques mots d’indonésien). Près de la mer, prenez le temps de manger du poisson tout juste pêché et cuit au barbecue, un régal !

coût de la vie en Indonésie

En détail : tout ce qu’il faut savoir pour bien organiser votre voyage en Indonésie

Les activités à faire en Indonésie

Les activités en Indonésie changent suivant les îles que vous visitez. Globalement vous pourrez profiter de superbes plages et faire du surf, du snorkeling (PMT) ou de la plongée sous-marine, les îles les plus volcaniques se prêtent bien au trekking en tout genre et d’autres coins, notamment à Bali sont très riches de culture.

Pour notre part, nous avons surtout profité des belles plages de l’Indonésie pour faire de la plongée sauf à Java où notre séjour s’est surtout déroulé dans les terres, à la découverte des volcans et de la culture javanaise. À Sumatra nous avons fait un trek dans la jungle pour voir des orang outan.

L’Indonésie est un pays bon marché, alors même si la nature n’est pas toujours gratuite ( il faut au moins payer le parking pour aller sur certaines plages), faire des activités en Indonésie ne vous reviendra pas vraiment cher.

La plongée sous-marine peut faire augmenter votre budget mais le pays reste, aux côtés de la Malaisie, l’un des moins chers du monde pour plonger dans des réserves classées parmi les plus belles du monde (à l’exception des Raja Ampat, en Papouasie, qui coûtent une blinde). Les activités exceptionnelles telles que les ascensions de certains sommets (Merapi, Rinjani) sont aussi plus dispendieuses que d’accoutumé. Aussi, lors d’activités guidées, les guides sont très sympas, savent ce qu’ils font mais les conditions de sécurité ne suivent pas vraiment les normes de sécurité de chez nous… C’est un peu la même chose dans tous les pays en développement, quand vous vous lancez dans une activité même si elle est guidée, il ne faut pas avoir peur et savoir dans quoi on s’embarque. C’est aussi ce qui rend les choses chouettes et inoubliables, authentiques, comme diraient d’autres. Par exemple, lors de ce fameux trek dans la jungle à Sumatra, nous sommes rentrés en rafting à l’indonésienne (entendre des chambres à air de camion encordées), sur une rivière déchaînée… on vous promet que par chez nous, jamais ça n’aurait pu se passer 😉

plongee-bira

Les transports : se déplacer en Indonésie

Les transports en Indonésie nous ont un peu fait penser à ceux de la Bolivie… Les îles sont très grandes et très peuplées mais aucune d’elle n’est équipée de routes adaptées aux conditions de circulation. Autant vous dire que l’autoroute en Indonésie, ça n’existe pas. D’ailleurs, on vous conseille de ne pas tenir compte du nombre de kilomètres entre chacune de vos étapes ! Ici on compte plutôt en heures de trajet en partant du principe que l’on fait entre 30 et 50 km pour 1 heure de transport. Vous comprenez sans doute mieux pourquoi il ne faut pas voir trop large lors de l’élaboration de votre itinéraire de voyage…

Les routes sont sinueuses ou mal entretenues ou étroites ou très encombrées, voire tout ça à la fois. Et la conduite… n’en parlons pas… l’Indonésie est probablement l’un des pays où les gens conduisent le plus mal. Au début on a peur puis au bout de deux ou trois trajets, on finit par s’habituer ! Après 1 mois à Sumatra, j’arrivais même à m’endormir dans les voitures !

Généralement les liaisons sont opérées par des compagnies de bus ou de minibus. À Bali, ça fonctionne surtout avec des chauffeurs, à Java vous pourrez aussi (et on vous le conseille !) prendre le train. Quand vous êtes dans une ville, il est aussi très facile de louer un scooter pour aller visiter les alentours. Nous l’avons fait quasiment à chaque fois.

Dans les villes, des minibus nommé mikrolet se déplacent à toute allure. Hellez les dans la rue et demandez-leur de vous déposer ou vous le souhaitez. Si ce n’est pas son trajet, il vous indiquera où aller. Généralement les courses en microlet ne dépassent pas les 5000 rps. Si on vous demande plus, négociez le prix !  Les bémo sont les transports folkloriques des villes indonésiennes, sorte de tuktuk où le chauffeur se situe à l’arrière, ce n’est pas la solution meilleur marché mais c’est rigolo à prendre de temps en temps. Dans pas mal de ville vous pouvez aussi utiliser Uber ou Grab pour vous déplacer, c’est très pratique, le service est bon et vous ne vous faites pas avoir sur le prix. Sachez qu’à Bali les chauffeurs Uber ou Grab se font tabasser… vous ne trouverez donc pas de voiture en ville. Néanmoins vous pourrez utiliser l’application pour avoir une idée du prix. À Denpasar, vous pourrez quand même demander à un chauffeur de venir vous chercher… simplement il viendra à pied et vous mènera jusqu’à sa voiture garée plus loin sur un parking 😉

Si vous louez un scooter en Indonésie, on vous conseille d’avoir un peu d’expérience dans la conduite de deux roues. La circulation se fait à gauche et est vraiment chaotique, si en plus vous ne savez pas bien comment gérer le scooter, ça pourrait être dangereux pour vous ! Ceci dit, avoir son propre scooter est vraiment gage de liberté et c’est ce qui vous permettra de profiter des paysages et de faire de jolies rencontres avec les villageois qui n’ont parfois jamais vu de touriste de leur vie. Et puis, au milieu des grandes villes comme Yodjakarta, le scooter permet certes de se déplacer plus facilement qu’en bus ou voiture (on passe un peu entre les bouchons) mais surtout, vous vous sentirez faire partie de la vie locale, et ça on adore. On se déplace à l’indonésienne, on fait des signes de têtes aux centaines de scooters autour de nous aux feux, et on se prend un peu pour un local. C’est juste génial.

coût de la vie en Indonésie

Pour se déplacer entre les îles, des ferry font les liaisons plus ou moins souvent. Entre Bali et Java, les liaisons sont quotidiennes en revanches, certaines îles (moins touristiques) ne sont accessibles qu’après plusieurs jours de  ferry. Un ferry de la Pelni (la compagnie locale) rejoint toutes les îles du pays en un mois, il faut donc être au bon endroit au bon moment si l’on veut le prendre. Si vous faites des recherches sur les ferrys indonésiens, vous pourriez prendre peur… les ferry ne sont pas tous récents et sont parfois bondés… Enfin niveau confort, sachez que ça n’a rien à voir avec nos ferry qui partent vers la corse 😉 Très peu de places assises, vos ferez certainement vos trajets sur le pont, assis sur des nattes comme les locaux. Ambiance assurée mais pour le confort on repassera (même si le trajet dure 3 jours). Vous pouvez toujours essayer de payer le capitaine pour squatter sa cabine 😉

Sinon, la solution au meilleur rapport qualité prix est sans doute de prendre l’avion. Air Asia et Lion air propose des liaisons quotidiennes entre toutes les îles du pays, à de très bons prix. Si vous partez en juillet aout, pensez à réserver vos billets un peu en avance, les vols sont vite pleins. Hors saison en revanche, pas de problème pour prendre des avions comme on prend le bus ! Lion air est une compagnie blacklistée chez nous car les normes de sécurité ne sont pas respectées… ceci dit, nous avons très souvent pris l’avion avec eux et leur flotte est très bien ^^

L’hébergement : où dormir en Indonésie

D’une île à l’autre les hébergements changent en Indonésie. Le rapport qualité prix peut varier du tout au tout. Par exemple à Kuta Bali, le rapport qualité prix est très mauvais alors qu’à Yodjakarta par exemple, vous pourrez trouver des hôtels au rapport qualité prix imbattable. En Indonésie on loge principalement en guesthouse. Les auberges de jeunesses sont presque inexistantes, sauf dans les coins touristiques où elles sont plus chères que les guesthouses, surtout si vous êtes deux (comptez pour un lit en dortoir, le prix d’une chambre pour deux…).

Les guesthouses les plus basiques sortent à environ 6-10€ pour deux en fonction des coins. Pour ce prix-là les chambres sont équipées d’un lit double et d’une salle de bain sans lavabo, la propreté est aléatoire et les toilettes n’ont parfois pas de chasse d’eau (il faut récupérer l’eau dans la salle de bain et la jeter dans la cuvette). Idem, le papier toilette est inexistant, pensez donc en en avoir toujours sur vous. Parfois vous pourrez aussi tomber sur des toilettes à la turque.

Entre 10 et 25 euros la nuit pour deux, vous aurez des chambres généralement confortables (pas toujours de lavabo ceci dit, mais au moins une chasse d’eau) parfois même avec de la clim et de l’eau chaude. Au-dessus de 30€ vous bénéficierez d’une chambre tout confort aux standards européens (ou presque).

L’eau chaude n’est pas une généralité en Indonésie. Il faut le savoir mais dès que vous êtes proche de mer il n’y a pas d’eau chaude dans les salles de bain. L’eau est, comme ils me l’ont dit une fois, à température ambiante. Autrement dit, l’eau sera plutôt tiède dans l’après-midi mais vu la chaleur c’est parfois bienvenu. À Java où l’on peut passer un peu de temps en altitude et donc à des températures plus fraiches, vous trouverez plus facilement de l’eau chaude mais pas forcément au tarif le moins cher.

Coût de la vie & budget : combien coûte un voyage en Indonésie ?

En Indonésie on paye en roupie. Lors de notre passage, entre avril et août 2017, 1€ était égal à 15 000 rps en moyenne (14 100rps en avril puis l’euro a flambé entre juin et août pour atteindre + de 15 000 rps). Quand on retire au distributeur, il n’y a pas de frais (sauf exception mais dans ce cas, cherchez un autre ATM). Les cartes bleues ne sont quasiment pas acceptées (sauf lieux très touristiques ou grandes villes) et le paiement par carte engendre parfois 3% de frais en plus.

Pour vous donner une idée du coût de la vie en Indonésie :

  • Un nasi Goreng dans la rue : 15 000 rps (1€)
  • Un nasi goreng à Ubud : 30 000 rps au moins (2€ ou +)
  • Une chambre pour deux : entre 150 000 et 250 000 rps en moyenne (entre 10€ et 15€)
  • Location d’un scooter à la journée à Bali : 75 000 rps (6€)
  • Location d’un scooter à la journée à Java : 50 000 rps (5€)
  • Une lessive de 2kg : 20 000 rps (1,30€)
  • Une sortie plongée récréative (fun dive) à Komodo : entre 1 300 000 et 1 500 000 rps les 3 plongées. (Entre 80 et 100€ le package)

Comme vous pouvez le constater, le coût de la vie en Indonésie est très bas.

La négociation en Indonésie.

Bien que le coût de la vie en Indonésie soit très bas, le marchandage fait partie de la vie à l’indonésienne. À peu près tout se marchande sauf la nourriture dans la rue ou au restaurant. C’est le jeu dans le pays, avec nos têtes de touristes, bien souvent on ne nous annonce pas les bons prix. Plus l’île est touristique, plus la négociation est dure et plus les prix sont élevés… ça ne marche pas toujours mais c’est important d’essayer de baisser au moins un peu le prix.

C’est vrai que quand on transpose les prix annoncés en euros, rien n’est cher, sauf que c’est important de ne pas se laisser « pigeonner » ne serait-ce que pour éviter les dérives de prix que l’on retrouve à Bali par exemple. Même si pour nous ça ne représente quasiment rien, 30 000 rps (soit 2€) en Indonésie et dans la poche d’un Indonésien ça commence à représenter un peu d’argent. N’oubliez pas que l’on mange un bon plat complet pour 15 000 rps.

Généralement nous négocions un peu le prix des chambres et de certaines activités (sauf quand le prix était affiché), et beaucoup ceux des transports notamment dans les villes ou pour la location de scooter pendant plusieurs jours. Il n’est pas toujours évident de négocier et même d’avoir une idée du coût de la vie dans le pays quand on vient d’y arriver, mais si vous partez bientôt en Indonésie, essayez de commencer les négociations à la moitié du prix ou au moins au tiers et de remonter doucement. On vous prévient, à Bali, les chauffeurs de taxi notamment ne seront vraiment pas sympa en négociation… Pour vous aider, téléchargez l’application Uber et regardez les prix qui y sont pratiqués, ça vous donnera une indication du « vrai » prix.

Notre budget de voyage en Indonésie

Voici donc venu le moment de vous dévoiler notre budget détaillé de ce voyage en Indonésie.

budget voyage indonésie

Nous sommes restés près de 4 mois en Indonésie soit 116 jours et nous avons dépensé un total de 5577,70€ à deux.

Ce qui représente un budget moyen de 1 394€ par mois à deux et 24,04€ par jour et par personne.

Il est important de noter que ce budget comprend toutes nos plongées récréatives, qui pèsent près de 700€ dans notre budget.

Hors plongée, notre budget en Indonésie reviendrait à avoir dépensé 21€/personne et par jour.

L’hébergement représente la plus grosse part de notre budget en Indonésie, probablement car nous avons cessé de nos préoccuper de trouver les chambres les moins chères. Généralement nous mettions entre 10 et 15 euros par nuit pour des chambres relativement confortables. Après autant de mois de voyage, nous n’étions plus à 2€ près et faut dire aussi qu’on s’habitue assez vite au confort.

Ensuite les activités représentent 23% de nos dépenses en Indonésie. Elles comprennent la plongée sous-marine mais aussi nos treks et autres randonnées, la visite de temples et palais et aussi nos apéros sans bière. Au final, comme on vous le disait, il est très facile de faire des activités pour pas cher en Indonésie et on en profite très facilement alors ne vous privez pas !

La nourriture n’est (pour une fois) pas le premier poste de dépense et on est plutôt fiers de nous ! Oui on a été gourmands, mais on n’a quand même su se faire plaisir simplement en mangeant dans la rue par exemple. La nourriture asiatique est quand même bonne (même si elle peut devenir rébarbative) et les petits plats fait au wok sur les cuisines roulantes pour deux fois rien, faisaient nos soirées !

Enfin, les transports représentent 21% du budget, comme pour la nourriture. C’est certainement car nous avons eu très souvent recours à la location de scooter pour faire les activités par nous-même.

 BON PLAN : pour économiser encore plus d’argent sur votre voyage, utilisez Igraal lors de vos réservations et achats sur Internet. En vous inscrivant sur le site, un pourcentage du prix de votre réservation ou achat vous est directement remboursé ! Dans le cadre de l’organisation de vos vacances en Indonésie par exemple, récupérez une partie de ce que vous dépensez dans la réservation de vos logements, transports ou séjours ! De quoi réaliser de belles économies sur la totalité de votre voyage ! Allez voir et bénéficiez directement de 3€ en suivant notre lien d’inscription ! 

 

Voilà, je crois que vous savez tout ce qu’il faut savoir sur le pays et notre budget en Indonésie !

Au cas où vous en doutiez, nous avons adoré l’Indonésie, c’est, aux côtés de la Malaisie, l’un des pays qui a le plus marqué notre voyage en Asie. Nous gardons de très beaux souvenirs de ce pays et pensons déjà à revenir visiter les coins que nous n’avons pas pris le temps de visiter correctement. L’Indonésie est un pays qui mérite plus d’un voyage tellement les cultures, les paysages et les gens sont enchanteurs. Une destination que l’on vous recommande plus que chaudement !

 

Cet article vous a été utile ? Épinglez-le ! 

coût de la vie en Indonésie

Vous souhaitez préparer votre voyage en Asie ? N’hésitez pas lire nos carnets de voyage en Asie

 


Abonnez-vous au blog !
Tu souhaites être tenu au courant de nos aventures en premier ? ça tombe bien, en t'abonnant tu recevras, directement dans ta boite mail, nos nouveaux articles mais aussi les quelques informations que l'on pourrait avoir à te faire partager 🙂

Promis, on ne te spammera pas !
Pour t'inscrire, il suffit de remplir le formulaire ci-dessous et de cliquer sur "je m'abonne" !

Partagez l'article !

Passionnée de culture et de voyages c’est tout naturellement qu’à la fin de mes études j’ai décidé de partir, avec mon conjoint, dans un long périple à travers le monde.

Comments

  1. J’envisage de visiter Indonesie pour une prochaine fois. Merci de mettre à jour les couts du pays!

    • Y’a pas de quoi ! Les prix évoluent très vite en Indonésie cependant et même si la vie ne coûte pas cher, d’une année à l’autre il y a de réel écart de prix notamment dans les hôtels… En tout cas, C’est un pays que nous adorons, alors bon voyage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*