Bukit Lawang : à la rencontre des orang-outan | On Part Quand ?

Carnet n°47 - Bukit Lawang : à la rencontre des Orang-Outan

Nous quittons le centre de Sumatra pour rejoindre Medan un peu plus au nord. Nous décidons d’aller faire un tour dans la jungle de Bukit Lawang pour y voir les « hommes de la jungle », des orang-outan.

Selamat Datang di Bukit Lawang

Depuis Medan, la route pour arriver au village de Bukit Lawang est, sans grande surprise, assez chaotique. Pendant 4 heures, nos fesses n’ont cessées de taper sur les banquettes tout confort (lol) du minibus conduit par un énième chauffeur fou.

Bukit Lawang est un petit village touristique encadré par d’innombrables champs de palmiers d’un côté et la jungle du parc national Gunung Leuser de l’autre. Nous arrivons sous des trombes d’eau mais parvenons à nous  dégoter un hôtel bien sympa avec bungalow tout confort face à la rivière et à la jungle.

Bien que le village soit touristique, il n’y a pas foule. Nous croisons certes plus de « visages blancs » que dans les autres étapes que nous avons faite à Sumatra mais tout de même, nous sommes encore bien loin d’un tourisme rodé.

jungle de bukit lawang
  • Pinterest
  • Facebook
  • Twitter
  • Print Friendly

Observer les orang-outan à Bukit Lawang

Bukit Lawang est connu pour son ancien centre de conservation des orang-outan. L’espèce étant menacée d’extinction depuis plusieurs années, un centre de conservation avait été créé ici afin de permettre aux orang-outan de retrouver leur liberté dans un espace protégé de la déforestation. Pendant longtemps, des plateformes de nourrissage ont été installée permettant alors aux touristes venus nombreux d’observer de tout prêt nos cousins roux. Puis Sumatra a été touché par de graves catastrophe naturelle, puis le tourisme l’a déserté et parlien de causes à effet ou non, le centre de conservation, plus conscient du bien-être des animaux a finit par devenir un centre d’observation des animaux, laissant ainsi de côté les plateformes de nourrissage.

Aujourd’hui à Bukit Lawang on ne fait donc plus que des treks dans la jungle pour essayer d’apercevoir des orang outan sauvages ou semi-sauvage. C’est notre 4 ème trek dans la jungle, après la ciudad perdida en Colombie, l’Amazonie Bolivienne et le Laos, nous ne souhaitions pas passer plus d’une nuit dans la forêt humide. À vrai dire, la jungle on commence à en avoir marre, l’expérience est très intéressante les premières fois mais à force ça devient un peu rébarbatif. Si ce n’était pour les orang-outan, nous ne serions pas venu.

LIRE :   Pulau Weh : La Belle et Sauvage

Nous décidons donc de partir pour deux jours de trek dont une nuit dans la jungle.

gunung leuser national park bukit lawang
  • Pinterest
  • Facebook
  • Twitter
  • Print Friendly

Trek dans la jungle – jour 1 : Mina orang-outan « semi-wild »

Nous voila donc de nouveau, petit sac sur le dos, marchant dans la forêt tropicale. La chaleur et l’humidité nous font bien entendu transpirer comme jamais. La marche n’est pas trop difficile même si certains passages sont un peu pentus. On fait quelques pauses pour manger des fruits et déjeuner. Notre guide et son assistant sont sympas même s’ils ne nous partagent pas beaucoup d’infos sur la nature environnantes. Il y a tout de même des choses que nous reconnaissons de nos précédents treks dans la jungle : nous reconnaissons les arbres parasites qui étouffent les plus gros arbres, les nids de thermites et reprenons nos habitudes de toujours regarder avant de poser nos mains quelque part.

Le premier jour nous croisons la route de Mina, une femelle orang outan agressive semi-sauvage. Dès que des hommes passent près d’elle, elle a une fâcheuse tendance à racketter des bananes ! Nous prenons quelques photos tandis que notre guide cède à ses réclamations d’ogresse. Un bébé l’accompagne, il se balade dans les branches au dessus de nos têtes.

  • Pinterest
  • Facebook
  • Twitter
  • Print Friendly

orang outan à bukit lawang
  • Pinterest
  • Facebook
  • Twitter
  • Print Friendly

C’est la seule rencontre que nous feront aujourd’hui. Nous passons la nuit dans un camp bien aménagé au bord d’une rivière. Le repas est délicieux et la nuit presque confortable.

Trek dans la jungle jour 2 : un orang-outan sauvage !

Le lendemain, nous marchons depuis quelques heures quand une pluie torrentielle s’abat sur la forêt. Le tonnerre et les éclairs résonnent au dessus de nos têtes, ce n’est pas très marrant. On avale nos nouilles sautées en vitesse avant qu’elles ne soient inondées et nous continuons de marcher jusqu’à la rivière alors que toute la terre gronde autour de nous.

À un moment d’accalmie, nous croisons la route d’un orang outan sauvage. Il est dans un arbre, il nous regarde. Nous nous arrêtons quelques minutes pour le regarder à notre tour et prendre des photos. Nous ne savons pas vraiment qui de nous est le spectacle de l’autre…

  • Pinterest
  • Facebook
  • Twitter
  • Print Friendly

Sous la pluie, nous sommes complètement trempés. Au début, on essaye de se protéger, on évite les flaques d’eau le plus possible puis très vite, on se rend compte qu’on ne peut pas vraiment lutter. Tant pis, nos  pieds, nos chaussures, nos pantalons sont détrempés mais au moins nous n’avons plus chaud !

LIRE :   Malaisie : Bilan et Budget

Dérèglement climatique et rafting made in Indonesia

Nous sommes cependant bien contents de ne pas passer une nouvelle nuit dans la forêt. Nous sommes censés rentrer au village en rafting. Nos guides s’inquiètent un peu à cause de la pluie. La rivière risque d’être bien plus grosse et le courant bien plus fort que prévu.

Personne  ne comprend pourquoi il pleut depuis plus d’un mois. Le mois d’avril est censé être en pleine saison sèche, normalement il ne pleut pas à cette période, jamais. Mais depuis deux ans, le temps est incompréhensible ici. La rivière autrefois claire et limpide est désormais quasiment tout le temps marron et le temps change d’un extrême à l’autre dans la journée… il semblerait que l’Indonésie soit victime d’un sévère dérèglement climatique.

rviere dans la jungle de bukit lawang
  • Pinterest
  • Facebook
  • Twitter
  • Print Friendly

Quand nous arrivons  à la rivière, la pluie a cessée. On nous annonce que nous pourrons redescendre en rafting, ouf ! Deux indonésiens prépare le « bateau ». Celui-ci consiste en quatre grosses bouées attachées les unes aux autres par de la corde. Nous nous assiérons dans deux d’entre elles tandis qu’un capitaine à l’avant, un assistant à l’arrière et deux autres mouss’ sur les côtés dirigeront le bateau à travers les nombreux rapides.

L’expérience est assez folle. Malgré un peu de stress avant de monter dans le bateau, aux vues de l’état de l’eau, l’adrénaline a pris le pas sur l’inquiétude dès le premiers rapide passés. L’eau boueuse dévale le lit de la rivière à une vitesse folle et l’équipage de notre embarcation dompte les vagues d’une main de maître. Ils sont bien rodés ! Les sensations sont fortes et nos cris dans le creux des vagues en témoignent. La descente dure une bonne vingtaine de minute à l’issue desquelles nous débarquons trempés mais heureux face à notre hôtel. On veut y retourner !

Notre séjour à Bukit Lawang touche à sa fin après 5 jours passés au village. L’expérience bien qu’agréable n’a pas été aussi sensationnelle que nous l’imaginions. Rafting mis à part, la rencontre avec les Orang-Outan n’a pas été aussi forte que nos précédentes rencontres avec des animaux (les baleines en Equateur ou les éléphants en Thaïlande). Nous ne regrettons cependant pas notre passage ici.

  • Pinterest
  • Facebook
  • Twitter
  • Print Friendly

Bon à savoir

Comment se rendre à Bukit Lawang ?

Depuis Medan : prendre un bus pour Bukit Lawang. 25 000 RPH / personnne (~1,50€), 4h de trajet. [highlight2]Attention,[/highlight2] on vous demandera certainement le double voire le triple ! On vous proposera 100 000 RPH (~7€) par personne juste parce que vous êtes touristes ! Ne lâchez pas l’affaire aussi rapidement, les locaux ne payent que 25 000 RPH !

LIRE :   Bilan et budget de notre voyage en Indonésie

Où dormir à Bukit Lawang ?

Nous logions au Green Hill hôtel un peu à l’écart du village. Chouette bungalow avec sdb privée et terrasse pour 200 000 RPH (~14€), négocié à 150 000 RPH pour au moins 3 nuits. Bungalow sdb commune pour 100 000 RPH

Faire un trek dans la jungle

Dès votre arrivée au terminal de Bukit Lawang des guides vous sauterons dessus pour vous proposer un hébergement, vous accompagner dans celui que vous avez choisi ou juste pour vous conseiller. Ce sont des guides peu expérimentés ou des rabatteurs. Ils ne vous lâcheront pas les basquets facilement. Une fois votre hôtel trouvé ils reviendront à la charge vous proposer des treks. Même en vous brandissant les prix de l’association des guides, vous n’êtes pas sur de tomber sur un guide expérimenté ni de payer le meilleur prix pour la prestation. Nous sommes tombés dans le panneau donc nous vous mettons en garde !

Même si notre guide était sympa et responsable, il n’était pas très expérimenté et surtout, ce n’était pas lui que nous avions rencontré au village… Si vous voulez être sûr de dealer avec un guide en direct, respectueux de l’environnement et avec une belle experience, nous vous conseillons de contacter Dedi Syahputra +62 (0) 812 692 921 61

Prix trek dans la jungle Bukit Lawang : nous avons payé 1 900 000 RPH (~134€) à deux pour deux jours. Prix négocié par rapport au prix annoncé à 80€/personne pour 2 jours. En passant en direct avec le guide, vous devriez vous en sortir pour moins cher. 

Pour continuer la lecture :

C’est terminé pour nous dans la jungle, notre prochaine étape nous mène sur une île tout au nord de sumatra, pour y faire notre nouvelle activité préférée : de la plongée !

 

Pin It on Pinterest

Share This

Cet article vous a plu ?

Pourquoi ne pas en faire profiter vos amis ou le garder en mémoire ? Partagez cet article !