Carnet n°49 – Bira : belles plongées en Sulawesi

bira-plongee-sulawesi

Et nous voilà de retour en Indonésie. Après Sumatra, c’est Sulawesi que nous avons décidé de visité. voici donc, dans ce nouveau carnet de voyage, le récit de notre passage à Bira au sud de Sulawesi. Au programme : pluie, pluie pluie, plongée à Bira et départ précipité de Sulawesi… 

De Sumatra à Sulawesi en deux semaines

En quittant Sumatra, nous avons été en transit pendant deux bonnes semaines avant de rejoindre Sulawesi. Nous sommes restés une semaine à Kuala Lumpur où nous nous sommes installé dans un « condo » puis nous avons pris un avion pour Kota Kinabalu sur Bornéo (partie Malaisienne). Ici nous sommes resté encore 4 jours, j’ai commencé à travailler sur un projet finalement avorté et Arnaud a vécu sa première expérience de plongée avec des chinois…et ça ne lui a pas vraiment plu. Ensuite, nous avons pris un bus de nuit pour rejoindre Tawau à la frontière Indonésienne. Nous y avons fait notre visa indonésien (je prépare d’ailleurs un article dessus…) puis nous avons pris un ferry pendant 4h pour aller à Tarakan toujours sur Bornéo (Kalimantan) mais coté Indonésien cette fois.

Ferry ou avion ?

De Tarakan, le plan, à la base était de prendre un autre ferry pour Toli-Toli au nord de Sulawesi ou pour Makassar, au sud. Etant donné la forme très particulière de l’île, il fallait que nous arrivions soit au nord, soit au sud. Après quelques demande de renseignements, on apprend que le ferry pour Toli Toli ne passera que dans une semaine et que celui pour Makassar nous fera passer deux nuits sur la mer. Tout ça ne nous enchantait guère, on a donc filé à l’agence de voyage du coin et réserver nos places sur un avion qui partait le lendemain pour Makassar.

À Makassar, nous nous sommes dégoté une petite guesthouse très sympa puis après deux nuits là bas, nous avons pris la route vers Bira, tout au sud de Sulawesi, pour y faire un peu de plongée. En faisant nos recherches sur internet depuis Tarakan nous avions eu vent d’un endroit oublié des chemins touristiques traditionnels qui nous promettait jolies plages et bonnes plongées. Bira, est surnommée par le petit futé comme « la petite Polynésie de Sulawesi » et, grâce à son positionnement à la rencontre d’une mer et d’un océan, le village semble être un lieu de choix pour voir du gros poissons comme on en a rarement vu ces derniers temps.

plage-bira-sulawesi

Bira, village balnéaire hors des sentiers battus

Depuis Makassar et après 5h de route nous arrivons à Bira. Ce n’est pas une île, comme nous le pensions au début, mais bien un village balnéaire très calme. Le long de la plage de sable blanc, les cocotiers sont rois et les petites baraques restaurants côtoient les quelques hôtels installés. Nous nous sommes réservé un bungalow un peu plus cher que d’habitude pour quelques nuits tout confort (sans eau chaude, remarque) puis avons rejoint un bungalow dans nos moyens pour les quatre nuits suivantes.

Ici, le temps passe au ralenti. C’est le Ramhadan. Le village est censé être assailli de locaux le week-end mais  à cette période de l’année l’endroit est désert ! Nous devons être une poignée de touristes, guère plus, à vivre entre les deux ou trois hôtels au bord de la plage. Nous apprécions le calme des lieux mais malheureusement, le soleil n’est pas non plus vraiment au rendez-vous. La pluie passe nous dire bonjour plusieurs fois par jour. Le paradis est toujours moins agréable dans ces conditions mais nous relativisons : nous avons le temps et la pluie c’est bon pour la nature. (ça c’est ce qu’on s’est dit au début. Mais après 5 jours de pluie, on en avait ras-le-bol, faut bien le dire ! )

plage-bira-sulawesi

Faire de la plongée à Bira (sous la pluie)

Nous sommes à Bira principalement pour faire de la plongée, comme souvent ces derniers mois. Nous rejoignons donc le Bira Dive Camp pour quatre belles plongées. Les fonds marins valent franchement le coup d’œil. À chaque plongée nous avons vu plusieurs requins pointe blanche, des tortues et de très beaux coraux (plus beaux que ce que nous avons eu l’occasion de voir jusque là !). Nous avons aussi découvert pas mal de nudibranches, ces limaces des mers multicolores très amusantes. Et puis toujours autour de nous, dans ces véritables jardins sous marin, des bancs de poissons bleus, jaunes ou argentés.

Les sites de Bira figurent à notre petit palmarès des meilleurs plongées, pour sur ! L’endroit promet aussi de la vie pélagique à foison, malheureusement, nous n’en avons pas profité. Peut être à cause de la saison ou du fait que nous n’avons pas été sur les bons sites. Quoi qu’il en soit, les plongeurs sauront se satisfaire des propositions de Bira !

plongee-bira

Passage éclair sur Sulawesi

Au bout d’une semaine à Bira, la pluie n’étant toujours pas décidée à aller voir ailleurs si on y était, c’est nous qui sommes partis. Les derniers jours ont été surtout marqués par notre indécision. Nous ne savions pas quoi faire. Le Pays Toraja est la région la plus touristique de Sulawesi, et tout le monde dit qu’elle mérite le coup d’œil, mais on n’était pas certains d’avoir envie d’y aller.

Les îles Togian me faisaient de l’œil depuis des mois (avant même que nous partions en voyage, c’était d’ailleurs la raison principale de notre venue à Sulawesi), mais à ce moment-là, les trois jours de trajet qui se profilaient ne nous enchantaient guère. Être au paradis, oui, mais à quel prix ? Et en même temps, la météo étant tellement incertaine par ici, nous n’étions pas sûrs d’avoir envie de passer autant de temps dans des transports pour nous retrouver, de nouveau, sous la pluie pendant une semaine.

Après moult et moult réflexions, après même avoir envisagé de prendre un bateau pour Flores ou trouver un volontariat sur un liveaboard de plongée, nous avons finalement décidé de retourner à Makassar. Nous avons été directement à l’aéroport et acheté deux billets pour le premier avion qui partait pour Lombok.

sunset-bira

Bon à savoir

Où dormir à Makassar ?

Makassar Breeze Residence : nous avons eu un deal sur booking.com, la chambre très propre, grande et lumineuse avec sdb privée, eau chaude, clim et petit dejeuner de roi pour 200 000 rp (~14€). Guesthouse charmante au calme, hôte très sympa.

Se rendre à Bira, Sulawesi

Depuis le Terminal de bus de Makassar Mallengkeri, un bus direct à 9h ou prendre Kijang public (voiture type 4×4) pour 100 000 rp/personne (~7€). Si vous prenez la voiture, assurez-vous que le chauffeur vous déposera dans la zone des hôtels sans vous demander plus d’argent !

Où dormir à Bira ?

BaraCoco : Guesthouse très chouette tenu par un belge qui parle français et sa femme indonésienne. Bungalow standing face à la plage pour 450 000 rp la nuit, petit dej compris. Pas d’eau chaude mais restaurant bon. Si vous avez le budget, on vous recommande clairement l’endroit, très bon rapport qualité/prix !

Bira Dive Camp (Bira Divers) : Pour les backpackers. Dortoirs (150 000 rp/pers ~10€), bungalow privé avec ou sans sdb (250 000 rp ou 350 000 rp ~15 et 25€). Bungalow sommaire mais propre avec petit terrasse. Petit déjeuner compris.

Faire de la plongée à Bira

Il y a deux centres de plongée à Bira, le Bira Dive Camp (le plus gros) et le Mangga. Le Bira Dive Camp propose des plongées seules (fun dive) pour 490 000  rp (~35€). Possibilité de prendre des packages (plus intéressant financièrement) qui comprennent 2 ou 3 plongées + nuit + petit dej + lunch à partir de 990 000 rp/pers (~70€). Les dive master sont sympas et ont de l’expérience.

Si vous voulez prendre des cours à Bira, sachez qu’il n’y avait qu’une instructrice sur tout Bira et elle était au Mangga. De plus, il ne semble pas y avoir d’instructeur régulier. Bira propose de très beau sites de plongée mais on est d’accord pour dire qu‘il faut être un peu expérimenté pour venir faire de la plongée ici. Il ne faut pas être tout juste sorti de l’Open Water au risque de ne pas être assez préparé. Les plongées à Bira se font généralement avec de forts courants et jamais à moins de 20m (donc niveau Advanced minimum requis normalement).

Pour continuer la lecture :

 

Et nous voilà désormais à Lombok. Le prochain carnet de voyage prendra donc place là-bas. Ne soyez pas trop déçus pour Sulawesi, l’île mérite le détour, mais elle demande aussi beaucoup d’énergie. On y retournera un jour où nous serons près à affronter les transports en commun interminables et une météo capricieuse 😉 A très vite !

ps : toutes les photos de l’article ont été prises lors de l’unique journée où il y a eu quelques éclaircies. L’endroit est prometteur comme vous avez pu le constater mais définitivement, on en profite bien plus sous le soleil 😉

 

 


Abonnez-vous au blog !
Tu souhaites être tenu au courant de nos aventures en premier ? ça tombe bien, en t'abonnant tu recevras, directement dans ta boite mail, nos nouveaux articles mais aussi les quelques informations que l'on pourrait avoir à te faire partager 🙂

Promis, on ne te spammera pas !
Pour t'inscrire, il suffit de remplir le formulaire ci-dessous et de cliquer sur "je m'abonne" !

Partagez l'article !

Passionnée de culture et de voyages c’est tout naturellement qu’à la fin de mes études j’ai décidé de partir, avec mon conjoint, dans un long périple à travers le monde.

Comments

  1. Pour une fois c’est nous qui étions au soleil et vous sous la pluie. Un peu de justice tout de même !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*