Bilan et Budget : tout ce que ous devez savoir sur la Colombie !

Colombie : Bilan et Budget

 

Voici notre bilan et budget de la Colombie. Retrouvez ici toutes nos informations pour bien organiser votre voyage en Colombie : itinéraire, transport, alimentation, hébergement et coût de la vie, budget Colombie , on vous dit TOUT !

 

Ah la Colombie ! L’évocation de ce pays fait surgir certainement dans vos esprits toutes une série d’images en rapport avec la drogue et la violence ? Fâcheux héritage de nombreuses années de guérilla qui ont éloignés les touristes de ce pays, nous avons cependant découvert une autre Colombie qui a pourtant tant de choses à offrir.

Depuis 15 ans maintenant, la Colombie se démène dans un large processus de paix qui vise à réhabilité les zones autrefois aux mains de la guérilla. Par la même occasion, le pays en profite pour essayer de changer cette image qui lui pèse tant en ouvrant ses portes aux touristes du monde entier. Et elle a bien raison. A grand coup de slogan publicitaire, la Colombie se refait une beauté dans l’esprit des voyageurs et ce n’est pas pour rien que depuis quelques années maintenant elle est même devenue l’une des destinations les plus populaire du continent. Vous vous demandez (encore) pourquoi ? Eh bien, nous on va vous dire pourquoi : parce que la Colombie c’est tout simplement génial.

Géographie et itinéraire de deux mois en Colombie

La Colombie est un grand pays. C’est même un très grand pays car c’est le 4ème plus grand du continent sud-américain. Qui dit donc grand pays dit diversité : la Colombie est le deuxième pays le plus riche en termes de biodiversité sur le continent. Vous pourrez profiter de paysages aussi divers que variés et les amateurs d’animaux seront presque aussi bien servis qu’au Costa Rica.

La Colombie est divisée en 5 régions : la caraïbes (au nord), le pacifique (à l’Ouest), les Andes (au centre), l’Orénoque et l’Amazonie  à l’est. Chacune de ces régions est marquée par une diversité de paysages, d’économies et de populations différentes. Ces 5 régions permettent ainsi aux touristes lambda ou voyageurs aguerris de profiter à la fois des plages paradisiaque de la cote caraïbes, du dépaysement de la campagne au milieu des montagnes, de la grande aventure sur des monts enneigés qui culminent parfois à plus de 5000m d’altitude, mais aussi de plaines lunaires, de jungle foisonnante, et même de désert. En Colombie tout est possible, à commencer par trouver son bonheur dans le climat qui nous plait le plus.

budget Colombie

Nous sommes restés 54 jours en Colombie, presque deux mois et pour autant nous n’avons fait qu’une petite partie du pays. En effet, le parcours typique du touriste en Colombie s’ancre principalement dans le centre du pays, balayant ainsi les régions des Andes et celle des caraïbes et permettant déjà d’avoir un réel aperçu de ce pays si riche.

Néanmoins, les régions du Pacifique, de l’Orénoque et de l’Amazone restent des régions difficiles d’accès ce qui explique en partie pourquoi notre parcourt s’en tient principalement au centre du pays. De plus, nous n’avons pas pu aller dans le sud du pays car au moment où nous nous sommes décidé à aller y faire un tour, pour ensuite rejoindre l’Equateur, les paysans ont décidé de faire grève et ce pour une durée indéterminée. Résultat des courses : aucun bus en direction du sud et la frontière terrestre, impossible à franchir. C’est donc, non sans une belle part de frustration pour ma part, que nous avons été contraints de booker un avion à Bogota pour nous rendre directement en Equateur. Bref, j’en fais encore mon deuil.

Voici donc notre itinéraire en détail :

budget Colombie

Depuis Panama City, nous avons donc atterris au centre du pays, à Medellin grande ville très appréciée de ses visiteurs, mais pas tellement par nous. En attendant des réponses de volontariat, nous avons décidé de rester plus ou moins dans le coin en allant à Salento, dans la zona cafera. Nous sommes ensuite partis à côté d’Ibagué pour faire 2 semaines de volontariat. Ensuite, nos plans étant de retourner vers l’Equateur, nous avons donc décidé de tracer vers le nord pour voir une dernière fois la côte caraïbes à Santa Martha et Carthagène (même si nous n’avons pas été à la plage, à croire que depuis 3 mois, on a eu notre dose de plages paradisiaques ;)) Puis, après quelques hésitations, nous avons finalement pris un vol pour Bogotá où nous sommes restés une semaine avant de nous rendre à l‘évidence que la grève nous empêcherait de continuer vers le sud.

Tourisme, niveau de vie en Colombie et contact avec la population

Sorti de la guérilla il y a à peine 15 ans, la Colombie est encore préservée du tourisme de masse et c’est clairement ce qui fait son charme. Le processus de paix en cours depuis toutes ces années à permis de pacifier de nombreuses zones du pays (mais pas toutes, on y reviendra plus tard) et ainsi permettre aux villages autrefois fermés de s’ouvrir peu à peu aux touristes. Il y a cependant des écarts dans cette ouverture : certaines régions sont quand même bien plus touristiques que d’autres. Prenons l’exemple de Carthagène qui est littéralement, à notre sens, gangrenée et a donc perdu toute son authenticité.

Parce qu’en effet, ce qui fait la particularité de la Colombie c’est bien son authenticité. Ici, les locaux sont très ouverts à la rencontre et à l’échange, il n’y a pas un endroit où l’on ne s’intéressera pas à vous, à votre parcours et à ce que vous pensez de la Colombie. Les Colombiens sont fiers de leur pays et sont encore plus fiers de savoir que vous vous sentez bien chez eux. Contrairement à d’autres pays ouvert au tourisme depuis plus longtemps, ici, les gens ne sont pas à la recherche de l’argent et les relations ne sont pas biaisées.

Exception faite de Carthagène, nous n’avons pas eu besoin de négocier pour prendre les transports, pour manger ou pour dormir, car à chaque fois les locaux nous appliquaient le même tarif qu’à leurs paires. Bref, vous l’aurez compris, les colombiens sont accueillants et ce n’est pas pour rien que la Colombie devient la destination à la mode ces derniers temps. Tous les voyageurs rencontré avant nous l’avait dit : « la Colombie c’est super, vous allez adorer » et effectivement, on a adoré et c’est notamment grâce aux colombiens qui ont tout fait pour faciliter notre voyage.

budget Colombie

La nourriture colombienne

On entend souvent qu’en Colombie (et l’Amérique du sud en général) on mange gras. Eh bien, nous avons trouvé que la nourriture était plutôt bonne et presque variée en Colombie ! Nous avons cependant très peu mangé dans la rue (marre de choper des maladies), qui est clairement l’endroit où l’on mange le plus gras à cause des nombreuses préparations frites. Il est possible de manger très bon pour moins d’une dizaine d’euros dans les restaurants en Colombie, surtout le midi.

Ici, on a découvert la culture de l’almuerzo : l’équivalent de notre menu du jour. C’est toujours une soupe, accompagnée d’un plat principal où l’on trouve toujours du riz, une viande au choix (poulet, bœuf ou porc) des pommes de terre ou des plantains et une salade, le tout accompagné d’un jus de fruit naturel. Bref, un bon repas bien complet pour une poignée d’euros. Les soupes sont variées et pendant nos trois semaines de volontariat, nous avons pu en goûter des super bonnes préparées avec amour.

budget Colombie

On a eu l’occasion de goûter quelques spécialités culinaires comme les arepas, des galettes de maïs servies à toutes les occasions souvent avec un morceau de fromage et des oeufs brouillés au petit déjeuner ou encore dans sa version plus sucrée, fourrée au fromage fondu. Dans la région du café, on a mangé des truites (truchas) et on a découvert le tamal, plat typique de la région de Tolima à base de riz parfumé aux épices accompagné par des morceaux de porc et de boeuf et servi dans des grandes feuilles de bananiers pour le petit déjeuner comme le dîner. Aussi, on a adoré le sancocho, une soupe qui vient avec des morceaux de bœufs et tous les féculents possibles : plantain, yucca, papas, maïs. C’est très parfumé, notamment grâce à la coriandre très usitée ici.

Pour les boissons, nous nous sommes régalé avec des jus de fruits exotiques naturels et frais, on ne peut plus s’en passer et Arnaud est même devenu un as de la limonade et du jus de lulo ! On a aussi redécouvert les plaisirs de boire un bon chocolat au lait (ou à l’eau). Ici c’est une institution, au goûter on boit un chocolat accompagné de son morceau de fromage et d’un peu de pain. On est loin du chocolat Nesquick, les colombiens préparent sans pareille ce brevage de notre enfance. Et bien entendu, nous nous sommes aussi régalé de leur café, saviez-vous que la Colombie produit l’un des meilleurs café au monde ?

On a aussi retrouvé des boulangeries ! Ah quel plaisir de se balader dans les rues de Bogota et sentir l’odeur du pain chaud ! Bon, ce n’est pas encore de la baguette (quoi qu’ils en ont un qui peut s’en rapprocher, ils l’appellent d’ailleurs le « pan frances ») mais par contre, ce sont quand même des bons petits pains légèrement sucrés/brioché et des croissants !

Autre chose à savoir sur la gastronomie colombienne : ils mettent du fromage partout ! les croissants contiennent du fromage (ça surprend au début), on vous proposera aussi du café con queso, du chocolate con queso, et tous les « desserts » que vous trouverez risquent d’être accompagnés d’un morceau de fromage, oui oui !

Enfin, mention spéciale aussi à l’Arequipe, qui restera notre trouvaille sucrée préféré !

Une photo publiée par Laure (@lauresila) le

La question de la sécurité en Colombie

La grosse question que tout le monde se pose quand on parle de la Colombie. Depuis l’Europe, il faut dire qu’elle ne fait pas la belle, avec ses FARCS, ses guérillas et sa cocaïne. Dès le début de notre voyage, au Costa Rica, nous avions cependant rencontré plein de voyageurs qui étaient déjà passés par la Colombie et tous nous ont vivement encouragé à aller découvrir le pays, sans jamais faire référence aux dangers potentiels. Pourquoi tant de différences entre les discours qu’on peut entendre à la maison et ceux qu’on entend sur les routes ?

Il ne nous est rien arrivé en Colombie. Enfin… Arnaud a eu une petite altercation avec deux gars louches qui lui ont réclamé ses sous à Bogotá. Par chance, la police était juste à côté, et Arnaud a pu directement aller les voir et leur raconter les menaces qu’il venait de recevoir. Dans la foulée l’un des deux hommes a été intercepté.

Mise à part cette mauvaise anecdote qui nous est arrivé au bout de 54 jours de voyage, nous n’avons eu aucun problème en Colombie, jamais. Les zones pacifiées sont plutôt safe à condition bien entendu de respecter les mesures de précaution normale quand on voyage en Amérique du sud et de s’adapter à la vie des locaux.

Par exemple, aucun colombien ne rentre chez lui à pied quand il est tard (après 21h) et qu’il faut marcher plus de trois rues. Les rues le soir ne sont pas très sures, donc quand on sort et bien on fait comme tout le monde : on prend le taxi. De la même manière, on ne se balade jamais avec tout son argent sur soi, ni avec ses objets de valeurs bien en vue. Mais il me parait aussi évident de rappeler que ces consignes de sécurité ne sont pas spéciales à la Colombie. Dans n’importe quel pays du continent et surtout quand on est en zone très touristique ou connue pour être un peu limite à certains moments (genre Carthagène dans le premier cas et Bogota dans l’autre) on reste vigilant !

La drogue est aussi un autre point qui taraude l’esprit. On va être honnête, à Medellín on a croisé les plus de personnes scotchées par trop de produits et à Carthagène et Bogota on nous a alpagué plusieurs fois par jour pour nous vendre « ce que l’on voulait ». C’est une réalité.

Cependant, on a toujours refusé ces propositions pourtant très alléchantes (10$ le gr de coke quand même !) et on ne nous en a jamais voulu. C’est un fait, la Colombie est un des plus gros producteurs de cocaïne (le troisième après le Pérou et la Bolivie) et est la plaque tournante vers l’occident mais ce n’est pas pour autant que l’on croise des drogués à tous les coins de rue. En outre, les colombiens n’ont quasi pas de consommation de ce produit, la grande majorité est destiné à l’exportation vers l’Europe et les Etats unis !

L’itinéraire touristique en Colombie

Je vous parlais dans la première partie d’un itinéraire typique du touriste en Colombie. Celui—ci se concentre au centre du pays et forme une boucle qui part de Popayan, remonte à Carthagène, rejoint Santa Marta puis Bogota en passant par quelques villages entre ces étapes. La raison pour laquelle peu de touristes s’aventurent hors de ce tracé est une raison de sécurité. En effet, bien que cette partie soit une zone de paix, il persiste encore quelques zones de guérillas dans les autres régions du pays. Certaines régions tout à l’Est ou tout à l’Ouest sont pacifiées mais le chemin pour s’y rendre lui, ne l’est pas toujours (et des fois il n’y a même pas de routes mais ça, c’est un autre problème.).

Par exemple, nous voulions nous rendre dans la région de Choco connues pour ses côtes pacifiques magnifiques et la venue des baleines. Malheureusement, la route pour s’y rendre n’est pas safe du tout : on peut arriver sans encombre à destination comme on peut ne jamais y arriver… On peut alors s’y rendre en avion, mais le prix n’est vraiment pas donné (contrairement aux liaisons plus classiques opéré par Viva Colombia) et donc on s’est ravisé. On a eu le même problème en essayant d’aller dans un parc dans la région au nord de l’Amazonie. Bref, si vous souhaitez « sortir des sentiers battus », pensez bien à vous renseigner auprès des locaux pour savoir si l’endroit est accessible ou non ! On a évité à une bande de trois touristes peu informé de prendre la route pour le Choco de cette manière-là !

Plus en détails : l’argent, les bus et nos dépenses pour deux mois en Colombie

  • L’argent : coût de la vie en Colombie

En Colombie on paye en pesos colombien, en mai 2016 1€ équivalait à environ 3400 pesos. Ici pas de problème de double monnaie mais il faut faire un peu attention car il parait que beaucoup de faux billets circulent. Nous n’en avons jamais eu mais les commerçants vérifient à chaque fois.

Pour vous donner une idée, en moyenne vous pouvez trouver :

  • Un almuerzo pour 9000 pesos par personne
  • Une chambre double pour 30 000 pesos
  • Un lit en dortoir pour 18 000 pesos par personne
  • Un bon restaurant, le soir pour 25 000 pesos par personne
  • Un ticket de métro pour 1800 pesos

budget Colombie

  • Se déplacer et prendre les transports en Colombie

On ne dirait pas comme ça mais la Colombie est un pays très grand et entre deux villes, on en avale des kilomètres ! Et même quand les deux villes ne paraissent pas si éloignées, les routes sont tellement sinueuses qu’on va rarement à plus de  60km/h, ce qui rallonge considérablement les trajets. Considérez qu’un trajet court est un trajet de 5-6h. Le bus est clairement le moyen de transport le plus développé. Il est très facile de sillonner le pays et de trouver des informations même sur internet. Les bus, pour les grandes distances, sont généralement très confortables et spacieux. Pour les trajets plus courts, les bus sont plus petits mais pas forcément moins confortables (sauf pour les trajets de moins de 3h) et parfois ils sont équipés du wifi !  Sur la totalité de notre budget Colombie, les transports représentent à peine un quart des dépenses.

Pour les trajets vraiment longs comme Medellín – Santa Martha ou Carthagène – Bogota, ça vaut le coup de regarder les billets d’avion. Viva Colombia propose des vols low cost vraiment pas cher et parfois meilleur marché qu’en bus ! Vous y gagnerez au moins en temps pour les plus pressés et au mieux en argent.

  • Se loger pendant son séjour en Colombie

En Colombie on dort principalement en auberge ou en hospedaje (comme des maisons d’hôtes). Nous n’avons jamais vraiment eu de mauvaises surprises (sauf à Carthagène mais ce n’était pas non plus la cata). Dans certaines villes, surtout dans la montagne, il faut quand même s’assurer qu’il y a bien l’eau chaude. Le camping n’est pas hyper développé en Colombie. Nous n’en avons fait qu’à Salento et n’avons pas vraiment croisé d’espace de camping après ça. Quoi qu’il en soit, votre budget de voyage en Colombie ne sera pas trop mis à mal par l’hébergement 😉

=> Trouvez un hébergement en Colombie !

  • Notre  » budget Colombie « 

Et après tout ce blabla, voici enfin le détail de nos dépenses ! Avons-nous respecté le budget imparti de 50€ par jour à deux ?

budget Colombie

Nous sommes restés 54 jours dans le pays. Notre budget en Colombie s’élève à un total de 2 215€ à deux. Soit 41,02€ dépensés par jour (soit 20,51€/personne/jour) : Youpi ! On a respecté le budget !

Notre budget colombie sur 1 mois : 635,81€ par personne.

Comme d’habitude les dépenses du quotidiens sont les plus élevées. Nourriture (468€) et logement (603€) ensemble représentent presque la moitié du budget de notre séjour colombien.

Pris à part, le poste le plus important est le poste des activités. Nous avons dépensé 668€ en tout dans les activités en tout genre que nous avons pu faire pendant notre séjour (trek, visite, cheval,…).

Le reste des dépenses se partage entre les transports, les petites dépenses « autres » et toujours les 2% de frais bancaires qui nous on fait perdre presque 50€.

Pour conclure, vous l’aurez compris, la Colombie a été un véritable coup de coeur ! Ce pays a tant à offrir en matière de paysages, d’activités et de rencontres qu’il serait vraiment dommage de passer à côté ! Accueillante et bon marché, la Colombie ne mérite pas sa mauvaise réputation et n’attend qu’une chose, vous faire découvrir sa culture si riche alors n’hésitez plus, courrez-y !

_____________

Voilà ! La Colombie c’est donc fini, on espère que ce petit bilan complétera bien nos carnets de voyage et qu’on vous aura donné le goût d’aller visiter ce pays ! 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ou à l’épingler 😉 !

budget Colombie

Pour continuer la lecture :

Restez connectés, désormais on va vous parler de l’Equateur ! A très vite !

Pin It on Pinterest

Share This

Cet article vous a plu ?

Pourquoi ne pas en faire profiter vos amis ou le garder en mémoire ? Partagez cet article !