Premiers pas en Colombie : visiter Medellin ne nous a pas enchantés

Après 3 semaines au Costa Rica et 1 semaine passée à Panama City, c’est en Colombie que notre voyage se poursuit. Notre première étape : la ville de Medellin. Vous verrez notamment que visiter Medellin n’a pas été chose aisée étant donné notre état de santé…

Et vint enfin le temps de partir pour la Colombie.

En deux jours donc nous avions booké nos billets d’avion pour quitter Panama et rejoindre la Colombie par le seul moyen de transport qui, ironie du sort, est le plus abordable financièrement. On ne voulait pas prendre l’avion mais finalement, peu de choix se sont ouverts à nous. On ne vous cache pas que l’arrivée à l’aéroport et l’embarquement ont été une autre source de stress. En gros on a failli ne jamais trouver le bon aéroport et une fois à bon port on nous a demandé un billet d’avion retour de Colombie que, bien évidemment, nous n’avions pas. Enfin pas réellement.

Bref, tour de passe – passe on s’empare finalement de nos sièges presque confortables dans cet avion presque tout confort de la compagnie presque professionnelle Viva Colombia et 1h plus tard, on atterrit, prêt à découvrir Medellin.

Bienvenidos a Colombia

Nous avions réservé un airbnb et Jennifer, notre hôte, nous avait vivement conseillé (pour ne pas dire carrément forcé la main) à prendre un taxi pour rejoindre l’aéroport à chez elle. Il faisait nuit, l’aéroport est loin de la ville, et Winston était sympa. On n’a pas regretté. Sur le chemin, nous discutons des choses à faire et à visiter à Medellin, de la gastronomie colombienne. Ce pays à l’air vraiment cool. Winston nous assure que nous allons adorer Medellin, on le croit et c’est tout sourire que nous débarquons dans la maison zen de Jennifer.

On n’a pas vraiment (pu) aimer ni visiter Medellin.

Chez Jennifer, on est au top : chambre privée, salle de bain privée, on peut profiter de la cuisine hyper équipée, de la tv et des sièges super confortables, on a l’eau chaude ET une machine à laver à disposition. Jennifer est très sympathique et nous accueille avec des chicken wings et durant tout notre séjour nous aurons la joie de goûter d’autres plats de sa confection, notamment son chili qui était une vraie tuerie ! Bref, chez Jennifer c’était tout confort comme à la maison et c’est tant mieux parce qu’en fait… on est tombé malade.

Au bout de 8 semaines de voyage, nous hésitons entre un poisson pas frais dans notre dernier ceviche ou une mauvaise goutte d’eau mais quoi qu’il en soit il ne fit aucun doute que notre corps essayait sans vergogne de lutter (et de se débarrasser) d’une saleté de bactérie.

Nous devions rester 4 jours chez Jennifer, nous y sommes restés 8. Nous devions aller visiter Medellin en long et en large, nous l’avons finalement visité de travers. La moitié de notre séjour s’étant déroulé sur les toilettes dans les sièges (super confortables) du salon de Jennifer à regarder des films.

C’est surement pour ça que nous n’avons pas vraiment accroché avec Medellin.

Palacio cultural et ses alentours : pas top

Il faut dire que le premier jour ne nous a pas vraiment enchanté. Arnaud avait repéré le Palacio Cultural dans un quartier où l’on pouvait aussi voir d’autres monuments qui paraissaient sympathiques. Le fait est que nous avons atterri dans un quartier gros bordel, rempli de vendeurs ambulants, où l’on avait du mal à avancer et à s’entendre. Authentique oui mais pas très agréable.

On débarque enfin sur cette place où l’édifice culturel se dresse au milieu de la foule et des statues d’hommes et de femmes toutes en rondeurs et vêtues de leur plus petits apparâts. Son architecture est intéressante mais il est trop tard pour pouvoir le visiter.

Le reste de la place n’a pas éveillé en nous un grand intérêt non plus. On se sent oppressés dans cette foule et on essaye de s’en échapper par les petites rues adjacentes. On débouche sur un parc et une église. La population à Medellin ne nous rassure pas vraiment : quelques drogués qui ne se cachent pas, un combat qui laisse entrevoir deux flingues et une émeute de flics dans les cinq premières minutes et nous nous résolvons à quitter l’endroit.

Retrouver des copains pour se changer les idées

Nous n’avons plus envie de nous balader dans le quartier, Nous reprenons le métro et allons rejoindre Sofiane et Jéremy, rencontrés au Costa Rica, pour passer la soirée avec eux. Nous nous retrouvons dans la « sesenta » pour boire un verre et manger un morceau en nous racontant cette semaine passée depuis que nous nous sommes quittés.

medellin

Le lendemain sera une journée off pour cause de maladie.

Visite de Guatape : escale lacustre et colorée à deux heures de Medellin

Jeudi nous nous sentons un peu mieux, suffisamment en forme pour décider de prendre le bus pendant deux heures pour rejoindre Guatape dont nous avons entendu tant de bien (« que bonito !»). Le village se situe en bordure du lac artificiel de la Peñol (dont j’ai encore du mal à croire qu’il est artificiel…), le troisième plus grand du pays. Guatape est largement connu pour son ambiance mignonette et colorée et pour La Piedra, sa voisine, un monolithe de 220m de hauteur, que l’on grimpe à l’aide des quelques 740 marches qui ont été ajoutées.

Accompagnés de nos amis français (eux aussi malades) nous arrivons plein d’entrain à La Piedra pour y gravir les 740 marches qui permettent d’arriver au mirador. Malgré nos états de santé pas très favorables, la vue d’en haut nous tente quand même pas mal ! Et c’est à ce moment-là que l’on comprend que nous ne sommes pas égaux face à la maladie. Ces 740 marches m’auront donné du fil à retordre et ce qui se monte en moyenne en 15 minutes m’a demandé 45 minutes d’efforts intenses entrecoupés de vertiges et de nausées. Heureusement Arnaud a été patient. La vue d’en haut est belle et vaut le détour malgré tout.

Guatape, Visiter Medellin

Après quelques heures passées en haut, nous redescendons (bien plus vite que nous sommes montés) pour rejoindre le village de Guatape et y faire un petit tour.

Visite de Guatape

Guatape est un village plutôt mignon aux balcons colorés et aux fresques de vie villageoise qui ornent le bas des bâtiments. Parfois, ça semble un peu surfait mais ça a quand même du charme. Il fait bon flâner sur la place centrale et dans les rues commerçantes. Le village est photogénique et la vue sur le lac est très appréciable. Comme vous vous en doutez, c’est touristique ; on se fait donc alpaguer de temps à autres pour aller visiter l’une des nombreuses maisons de Pablo Escobar ou pour faire un tour sur le lac. On pense quand même qu’une journée aura été trop courte à notre goût pour vraiment nous permettre de nous imprégner et profiter de l’ambiance du coin.

GUATAPE

Guatape à deux heures de Medellin

FRESQUE GUATAPE 4

Bon à savoir

Se rendre à Guatape ?  Prendre un bus direct depuis le terminal norte de Medellin. 2h30 de trajet – 13 000 pesos (4€)

La Piedra :  15 000 pesos / personne pour grimper les marches. Nous vous conseillons d’être en forme pour monter les marches. En haut vous pouvez vous restaurer.

Retour à Medellin : Métrocable et Parque Arvi

Vendredi, nous nous sentons toujours à peu près en forme, nous profitons de la journée pour faire un peu de tourisme à Medellin et prendre le fameux métrocable de la ville et nous rendre au Parque Arvi. Le métro cable est plutôt sympa et constitue une activité à lui tout seul. Le métro de la ville se transforme en deux endroits en un téléphérique qui remonte les flancs des montagnes qui entourent Medellin. De nos capsules nous pouvons admirer la vue panoramique sur la ville mais aussi découvrir de nouveau quartiers, plus populaires, qui nous font penser à des favelas. Nous ne savons pas comment ça se passe quand on marche dans les rues de ces quartiers, en tout cas vue d’en haut, ça nous a plu de découvrir cet autre visage de cette ville tentaculaire.

Visiter Medellin le Metrocable

Le trajet dure pas mal de temps et les capsules ouvrent leur porte à l’entrée du parc Arvi. Ici rien n’est indiqué, nous ne savons pas où aller pour entrer dans la forêt, heureusement que les colombiens sont toujours là pour nous aider.

Nous finissons par trouver un sentier et le remonter. La forêt me fait penser aux forêts de France ; autour de nous principalement des conifères. Sous nos pieds craquent les épines des pains et l’odeur de la sève chatouille nos narines. Pendant une seconde je me retrouve en Provence, au printemps dans la pinède. Arnaud n’a pas beaucoup d’énergie, mais lui aussi apprécie cette balade plutôt relaxante après l’agitation de la ville. Dans le parc il y a aussi des aires aménagées où les familles viennent faire des barbecues et camper au bord de la rivière.

PARQUE ARVI 2

La nuit n’est pas loin, nous rebroussons chemin après une petite heure de balade et prenons le dernier métro.

Samedi, journée off de chez off. Nous sommes malades, nous restons à la maison et décidons de prolonger d’un jour supplémentaire pour rattraper notre journée prévue au jardin botanique.

Le Jardin botanique de Medellin et … c’est tout

Le dimanche finalement, nous sommes de nouveau sur pieds et en profitons donc pour nous rendre au jardin botanique de Medellin ; la balade ne devrait pas être trop dure et nous permet de nous remettre en douceur dans le bain. Le parc est joli et très agréable pour flâner quelques heures ou une journée. Nous aimons nous balader et discuter au milieu des plantes tropicales et de la petite palmeraie. Comme à notre habitude, nous prenons le temps de regarder les oiseaux, les tortues et les canards en mangeant des cacahuètes et des raisins secs.

Visiter Medellin : son jardin botanique

le jardin botanique de Medellin

Après avoir mangé un morceau dans le restaurant du parc, nous retournons chez Jennifer afin de préparer notre départ vers Salento. En effet, remis, nous décidons de quitter Medellin qui ne nous a pas donné envie de la découvrir plus. Malgré ce que beaucoup en disent, Medellin est une grande ville et ne possède, à notre avis, pas beaucoup de charme. Beaucoup de pollution, beaucoup de voiture, l’architecture est loin d’être exceptionnelle et malheureusement, les ravages de la drogue se devinent à pas mal de coins de rues. Notre état de santé ne nous a certainement pas aidé à chercher plus loin mais pour nous le jardin botanique et le parc Arvi sont les seuls réels atouts de la ville puisqu’ils permettent, le temps d’une balade, de se sortir du brouhaha et de la pollution.

Nous nous dirigerons donc dès le lendemain matin vers Salento, un peu plus au sud, porte d’entrée de la vallée de Cocora et proche du parc de Los Nevados. Un retour à la campagne en somme.

Pour continuer la lecture :

  • Lire nos autres carnets de voyage
  • Jetez un œil à nos articles pour préparer votre voyage
  • Explorez nos budgets par pays

Pin It on Pinterest

Share This

Cet article vous a plu ?

Pourquoi ne pas en faire profiter vos amis ou le garder en mémoire ? Partagez cet article !