Bilan 2018 et perspectives 2019 | On Part Quand ?

Nous venons de commencer une nouvelle année. Hier, 2018 a laissé sa place à 2019, me donnant ainsi l’occasion de me prêter au jeu du bilan de l’année écoulée. Nombreux sont les blogs à sortir ce type d’article en décembre, c’est la première fois que je m’y prête vraiment. 2018 a été une année particulière, entre mouvement et stabilité. Faire le bilan me permet de me rendre compte du chemin parcouru. C’est un peu l’occasion de tourner définitivement la page et de regarder droit devant.

2018 mois après mois.

Un hiver difficile

2018 a été marqué par notre retour de voyage. En janvier, nous étions revenus de notre grand voyage autour du monde depuis quelques semaines. Après le marathon des fêtes, j’étais retournée vivre en région parisienne chez mon père pendant qu’Arnaud était hébergé à Lyon. J’ai trouvé un petit job et Arnaud préparait un autre voyage. Un retour un peu compliqué et chaotique moralement. Il m’a été difficile de mettre des mots dessus, mais quelques mois plus tard, j’ai pu vous expliquer mon état d’esprit dans un article qui en avait fait réagir plus d’un.


En février, la routine quotidienne battait son plein, mais c’est aussi le mois où nous avons concrétisé nos projets professionnels. J’ai donc créé mon autoentreprise de rédaction web. En parallèle, nous refaisions une beauté au blog dans la perspective du lancement d’une nouvelle offre.

Mars a été assez riche professionnellement parlant. Tout d’abord, nous vous avons révélé l’autre facette de notre projet pro : notre offre d’aide à l’organisation de vos voyages. Nous nous sommes lancés en tant que Travel Designer pour vous accompagner dans la préparation de vos voyages à l’étranger. Ensuite, nous avons décroché deux contrats longue durée pour de la rédaction web : l’étrier qu’il nous fallait pour envisager de redevenir nomade.

Au printemps, de la motivation et des projets

Au mois d’avril, Arnaud est parti pour un voyage de 6 semaines au Népal. Un voyage avec des amis à lui pour trekker dans l’Himalaya. Pendant ce temps, toujours en région parisienne, je retrouvais un logement seule et continuais à partager mon temps entre un boulot à mi-temps et la rédaction web. Fin avril, j’ai participé pour la première fois au salon des blogueurs voyage (WAT18) à Millau. Une expérience super enrichissante qui m’a permis de rencontrer d’autres blogueurs et de booster ma motivation quant au développement de On Part Quand ?. Je fais le point sur les choses à développer en priorité et je décide de me concentrer sur ce qui me plait le plus.


En mai, je sors la tête de l’eau. Le moral revient avec les beaux jours. Arnaud est toujours au Népal et je décide de quitter mon boulot un peu plus tôt que prévu. La rédaction web me permet de vivre, plus rien ne me retient en banlieue où j’ai l’impression de ne plus être à ma place. Arnaud revient à la fin du mois, le Népal a été une expérience magique. Nous décidons de reprendre la route dès le mois de juin, en tant que Nomade en France.

Début juin, je quitte mon poste d’hôtesse d’accueil. De nouveau libres comme l’air, nous sillonnons les routes de France dans notre 307. Entre deux mariages, nous en profitons pour découvrir la baie de Somme sous le soleil. Un séjour bien agréable au cours duquel nous prenons la décision de partir nous installer à l’étranger avant la fin de l’année.

saint valery sur somme

Un été nomade en France

Juillet nous emmène de Paris à Lacanau en passant par La Vieille Maison de Pensol et la Dordogne. Nous alternons entre moment de travail au calme et journées de découverte avec les potes. On se rend aussi compte qu’il n’est pas simple de trouver un bon équilibre de travail quand on est tout le temps en mouvement. Même en étant nomade, si l’on veut être efficace pour nos clients, il faut s’imposer un rythme, une régularité, des contraintes.

En août, nous retournons un peu à Avignon puis nous prenons le chemin de l’Espagne sur un coup de tête puis finalement rebroussons chemin. Je me rends compte que j’ai envie d’être plus efficace dans mon travail et que je veux me caler quelques semaines dans un « chez-moi » temporaire. Arnaud a des projets du côté de l’Ardèche, je le laisse aller et je prends la route vers le grand nord : direction Arras. Je loue un petit studio à Lens pour trois semaines, cela me permet d’être juste à côté de chez ma petite sœur qui vit à Arras et chez qui je n’étais encore jamais allé. Je profite de me retrouver seule pour bosser à fond et profiter de ma sœur.

Un automne qui rime avec voyages

Pour nous, septembre fut notre « rentrée des voyages ». Après un passage par Rennes, nous reprenons le chemin de l’aéroport. Depuis des mois nous avons en poche des billets pour l’Iran, une destination que je rêvais de découvrir. Le 17 septembre, nous nous envolons donc en Iran pour un voyage incroyable d’un mois. On y découvre non seulement une culture très riche, mais surtout un peuple merveilleux. Un voyage qui restera gravé très longtemps dans notre mémoire a tous les deux.


Une bonne partie du mois d’octobre s’est déroulé en Iran. Nous rentrons le 16 octobre et passons quelque temps dans la famille d’Arnaud à notre retour. À peine trois semaines en fait, puisque nous repartons, comme prévu, nous installer quelques mois à l’étranger.

Le 5 novembre, nous prenons donc l’avion pour la Thaïlande. Ce n’est pas notre destination finale, juste une escale de quelques jours pour retrouver des amis sur l’île de Koh Payham, loin du tourisme de masse. Là-bas, nous profitons de ces moments de vacances les pieds dans l’eau. Puis au milieu du mois, nous prenons la route direction la Malaisie et plus précisément Kuala Lumpur où nous avons décidé de nous installer quelque temps. Dès notre arrivée, nous nous mettons en quête d’un appartement à louer. Nous trouvons notre bonheur en une semaine : un appartement dans une résidence condo neuve avec tout le confort dont nous rêvions. On peut y accueillir notre famille et nos amis et l’on s’y sent bien. Nous avons de nouveau un chez-nous.

La vue de notre balcon

Et l’année se finit donc sur ce mois de décembre. Nous vivons dans les conditions optimales pour être efficaces au travail, nous mettons donc les bouchées doubles. Sous la chaleur et l’humidité, nous bâtissons petit à petit les jalons de cette nouvelle vie. Par ailleurs, c’est la première fois que nous passons les fêtes hors de la France et loin de nos familles. Mais nous le vivons bien : l’ambiance de Noël parait très loin ici. . On passe Noël et le Nouvel an bien entourés.

L’année du blog : un manque d’assiduité un certain

Par rapport aux deux dernières années, le blog a tourné au ralenti. Pas évident de trouver le temps et l’inspiration quand la vie quotidienne n’est pas bien calée non plus. Quand, au début de l’année, mon moral ne me permettait pas vraiment d’écrire quelque chose de satisfaisant, au milieu de l’année c’est le mouvement continuel qui m’a empêché de publier correctement. Je n’ai pas donné les moyens au blog de se développer comme je l’aurais voulu, mais j’ai quand même beaucoup étudié et travaillé dans l’ombre. La fin de l’année a été un peu plus studieuse avec la publication de quasiment tous les articles sur l’Iran, ainsi que deux trois autres articles pratiques. Dans mes brouillons, j’ai encore plein de textes qui attendent d’être publiés/terminés/rédigés. En 2019, il devrait donc y avoir plus de contenus à découvrir sur le blog !

Les réseaux sociaux : grosse prise de recul

À l’image du blog, nous n’avons pas été très assidus sur les réseaux sociaux non plus. Mais cela s’explique différemment : j’ai beaucoup réfléchi à ma position par rapport à Facebook et Instagram notamment. En effet, depuis quelques mois, les contenus que nous publions sur les réseaux ne sont presque pas vus ou lus. Au niveau du trafic sur le blog, ceux-ci ne représentent rien, même pas 1 % du trafic je pense. Après, c’est sûr que sans régularité, on se pénalise. Toutefois, j’ai beaucoup, beaucoup (beaucoup) réfléchi à l’influence des réseaux sociaux sur ma vie sur mon moral et à ce qu’ils m’apportaient réellement. Le constat est le suivant : ils ne m’apportent aucune satisfaction, ni personnellement ni professionnellement.

Je ne suis pas quelqu’un qui aime tant que ça exposer sa vie sur les réseaux. Je n’ai pas le réflexe de publier et je crois foncièrement que ma vie privée n’a aucun intérêt à être déballée à des inconnus. De plus, en tant que lectrice/abonnée, je ne prends pas spécialement de plaisir à regarder la vie des autres. D’ailleurs, je me suis rendu compte que le fil d’actu Instagram, me fait avoir des complexes. Face à tous les autres blogueurs voyage assidus, qui montrent leurs vies, leurs projets, qui ont l’air d’avancer là où j’ai le sentiment de stagner, je me sens mal. Pire, en début d’année, regarder mon fil d’actualité sur les réseaux me déprimait vraiment. Je ne voyageais plus et j’avais le sentiment que ma vie était nulle à chier.

Deux alternatives pour nous suivre ailleurs que sur les réseaux.

Bref, tout ceci m’a poussée à prendre du recul sur mon usage des réseaux sociaux. Je ne veux plus qu’ils prennent autant de place dans ma vie. J’ai donc décidé de me concentrer sur ce qui me faisait le plus plaisir, le principal : l’écriture. Et donc le blog.

Bien que j’ai très sérieusement envisagé l’idée de supprimer les pages Instagram et Facebook du blog, je me suis ravisée. Nous avons mis du temps à bâtir cette communauté et je sais que certains d’entre vous nous suivent exclusivement sur Facebook. Cependant, j’ai fait le choix de ne plus me forcer à publier. Ni sur Facebook ni sur Instagram. Du coup, ça parait particulièrement mort là bas, mais croyez-moi, il est temps que nous remettions les réseaux à leurs places. Ce sont des outils, pas des prolongements de nos vies.

J’en profite donc pour vous proposer deux options pour être tenus au courant des nouveautés sur le blog : le flux RSS et la newsletter. Le flux RSS permet d’être notifié chaque fois qu’un nouvel article parait sur le blog. Moi j’utilise Feedly pour rester informée des nouveautés sur les sites que j’aime suivre. Sinon, la solution la plus simple c’est la newsletter (si toutefois vous les lisez).

On ne spamme pas, mais de temps en temps on envoie un mail avec des news et des liens vers les nouveaux articles. Elle n’est pas vraiment régulière, elle arrive quand on a des trucs à raconter et c’est très bien comme ça.
Enfin, si aucune de ces solutions ne vous intéresse, vous pouvez toujours mettre le blog dans vos favoris et penser à aller y jeter un œil de temps à autre.

Et pour 2019 ?

Honnêtement, on n’a aucune idée de ce que cette année nous réserve. La seule chose que nous savons pour le moment c’est que normalement, si tout se passe bien, on devrait rester à Kuala Lumpur jusqu’à novembre prochain. Peut-être qu’on y restera plus longtemps, peut-être pas. On profite de cette année pour développer nos activités professionnelles : la rédaction web et le blog.

Niveau voyage, même si l’on est en Malaisie, on ne va pas s’arrêter pour autant. Notre année va être parsemée de petits voyages en Malaisie et autour. On a d’ailleurs déjà prévu de partir aux Philippines quelques semaines en janvier-février. Ce ne sont pas vraiment des vacances, au sens où l’on va certainement devoir travailler. Ce n’est donc pas un voyage itinérant qui nous attend. Aussi, en mars, la plongée reprend, on profitera donc surement de la richesse des fonds marins pour plonger en Malaisie et en Indonésie. On espère aussi pouvoir faire découvrir notre pays d’adoption à nos familles et amis qui auraient envie de venir nous rendre visite ;).

Cette nouvelle année devrait donc être placée sous le signe de la surprise : rien de vraiment fixe, rien de vraiment sur, on avance au jour le jour et on avise en fonction des opportunités qui s’offrent à nous. Et vous, 2019 s’annonce comment ?

Pin It on Pinterest

Share This

Cet article vous a plu ?

Pourquoi ne pas en faire profiter vos amis ou le garder en mémoire ? Partagez cet article !