La ville de Quito : nos premiers pas en Equateur | On Part Quand ?

Carnet n°15 - Quito, nos premiers pas en Equateur

 

La Colombie c’est fini ! Nous voici maintenant dans la ville de Quito, la capitale de l’Equateur. Petit tour d’horizon de cette ville perchée d’Amérique du sud.


J’avoue avoir débarquée ici un peu frustrée : nous n’avions pas fini de voir la Colombie. Nous avons dû écourter notre voyage à cause des grèves. Comme quoi, il n’y a pas qu’en France que les gens sont mécontents. Mais là, les paysans avaient l’air d’être vraiment en colère : aucun bus ne descendait jusqu’à Popayan jusqu’à nouvel ordre. Instruction du gouvernement. Bref, on a du céder (encore une fois) à l’avion… Pour mon plus grand plaisir…

Quito : Bienvenidos a Ecuador !

Nous voilà donc fraîchement débarqués dans la ville de Quito, après 1h30 de vol et plus d’une heure de retard. Il est 18h passé, il fait nuit. Ce que ces trois mois de voyage nous ont enseignés pour le moment, c’est d’arrêter de provoquer le diable en choisissant des solutions qui pourraient nous mettre sur les nerfs. Soyons honnêtes, les liaisons dans les grandes villes sont les pires et vu le nombre de fois où on s’est perdu, on a décidé d’éviter au maximum les désagréments dorénavant. Bref, tout ça pour vous dire qu’on fait parti de ces gens qui, en sortant de l’aéroport, prennent un taxi pour rejoindre l’hostel repéré avant de partir.
On évite les coups de stress inutiles.

On débarque donc dans cet hostel de gringo proche du centre historique de Quito… Par chance ils n’ont plus de disponibilités et nous renvoie donc vers un autre hostel juste en face. On devait y rester une nuit mais en fait on s’est senti bien mieux ici donc on y est resté 5 nuits !
L’hôtel est spacieux, géré par une famille complète d’équatoriens et quelques volontaires, le petit dej’ est inclus, copieux et hyper bon, il y a une vue super de la terrasse roof-top et nous avions le privilège de dormir dans un dortoir transformé en chambre privée vu que nous étions les seuls à y dormir ! (on vous donne les infos sur l’endroit dans la partie « bon à savoir », plus bas)

Que faire à Quito ? Voici quelques idées

Quito nous a quand même bien plu. Nous ne sommes pas des grands fanas des villes (enfin surtout moi) et j’avoue que après Bogota je commence à avoir envie de retourner vers la campagne et découvrir de nouveaux paysages mais quand même, Quito, c’est pas si mal.  Il y a quand même quelques trucs à faire qui sont assez sympa.

Un tour de téléphérique pour admirer Quito de haut

La ville de Quito est située à 2800m d’altitude mais s’est installée sur le versant Est du volcan Pinchincha  (toujours actif, oui oui) qui lui culmine à plus de 4000m d’altitude. Grâce au téléphérique on a pu monter à 4000m d’altitude pour profiter de la vue sur cette ville qui n’en finit plus de s’étendre ! Elle fait quand même 53km du nord vers le sud !! Là haut, on a fait un petit tour pour admirer les différents points de vue puis on est redescendus mais il est possible d’entamer la marche jusqu’au cratère du volcan à 4600m pour les plus motivés !

ville de Quito

Petit moment de détente au sommet du Panecillo

Dans la même journée, on est aussi montés au Panecillo afin de profiter de la vue depuis ce petit pain de sucre sacré surmonté d’une vierge ailée. Chaque matin, en prenant le petit-dejeuner sur la terrasse, on avait vue sur cette petite montagne au milieu de la ville. Du coup, avec nos nouveaux copains argentins, nous avons pris notre flemme à deux mains et nous sommes mis en route. Je vous prie de croire que la balade n’est en rien une balade de santé et que les 500 marches à gravir ont été une épreuve ! À cette altitude le souffle est déjà plus court et les jambes paraissent se couper à l’effort. La vue d’en haut est plutôt pas mal non plus et on l’apprécie d’autant plus que l’effort était bel et bien réel.
Puis, avec nos amis argentins nous nous sommes posés dans le parc juste derrière la sainte. D’ici on a une belle vue sur les montagnes et l’endroit est bien tranquille pour une sieste bienvenue.

ville de Quito

A quelques minutes de la ville de Quito : la moitié du monde

Les autres jours, nous les avons passé à nous détendre. Nous n’avons donc pour ainsi dire pas fait grand chose d’autres. On aurait pu aller à la Mitad del Mundo, le lieu où passe la ligne de l’Equateur, et ainsi dire que nous étions à la fois dans l’hémisphère nord et dans l’hémisphère sud mais on a eu la grosse flemme…

être en immersion dans la ville

On s’est baladé dans la ville, à la découverte des équatoriens, on a découvert ces femmes aux habits typiques avec leurs petits chapeaux ronds et leurs jupes plissées, on les a vu vendre tout et n’importe quoi, on a aussi été manger au mercado central pour manger comme les locaux et pour pas cher. À l’auberge on a partagé des bons moments avec les argentins en volontariat et avons adoré aller manger au petit café d’art en bas de la rue. L’ambiance y est chaleureuse et la déco au top. On peut même faire des petits jeux en attendant que nos sandwichs soient préparés. Si vous êtes dans le coin, allez y faire un tour !

En fait la rue de notre hostel possède trois-quatre lieux pour manger qui sont tous assez originaux. Il y a même un restaurant avec une véritable salle de cinéma. De quoi profiter des matchs de la copa america et de l’euro sur le grand écran devant une bonne pizza au quinoa 😉

ville de Quito

Après quelques jours nous commencions à penser à la suite du voyage. Nous avions des envies de trek et de montagne. Nous avons été nous renseigner auprès de l’office de tourisme qui nous a fait remarquer que nous ne pouvions nous rendre dans les parcs naturels sans guide. L’entrée est gratuite mais par contre il faut payer le guide pour pouvoir entrer…
Après plusieurs hésitations et face à la réalité des choses, nous avons choisi de nous rendre dans le parc du Cotopaxi. C’était beau mais on a pas trouvé que ça en valait tant la peine, surtout pour le prix que ça nous a coûté. On l’a encore en travers de la gorge. Après cet échec, nous nous sommes rendu directement à Latacunga pour pouvoir commencer le trek de Quilotoa. Lui, on savait qu’il ne nous décevrait pas !

Bon à savoir

Que faire à Quito ?

  • Prendre le téléphérique et monter à 4000m d’altitude
  • Avoir une autre vue panoramique depuis  le Panecillo
  • Se rendre à la Mitad del mundo
  • se balader dans le centre historique

Où dormir dans la ville de Quito ?

Hostel Guyana – A deux pas du quartier historique et du mercado central. Calle Jose Antepara. 10,5 $ par personne en dortoir, petit déjeuner copieux inclus, sanitaire dans la chambre, serviettes de toilettes fournies.

Bonne adresse dans Quito ?

Aller manger un morceau au café arte de la calle Jose Antepara, le lieu est très mignon, c’est bon et l’ambiance est vraiment super cool. Pour ceux qui préfère les burgers, pizzas et le sport, dans la même rue il y a un restaurant, qui propose des pizzas et burgers au quinoa (mais aussi des normaux 😉 ) à déguster avec une bière artisanale dans leur grande salle de cinéma devant un match de foot.

Vous avez aimé ? Partagez le carnet  !

Restez connecté, dans le prochain carnet on vous parle donc de notre trek de 3 jours entre la lagune de Quilotoa et Sigchos, à travers des villages andins.

Vous souhaitez avoir encore plus d’informations sur notre voyage en Equateur (étapes, budget, bilan) ? => Lire nos autres carnets en Equateur

Pour en savoir encore plus sur la ville de Quito, nous vous conseillons l’article hyper complet des Novo-Monde qui y ont séjourné pendant deux mois : Guide de Quito, capitale de l’Equateur

Sinon, on vous parle ici de la Colombie , là du Costa Rica et par ici de la Guadeloupe

Pin It on Pinterest

Share This

Cet article vous a plu ?

Pourquoi ne pas en faire profiter vos amis ou le garder en mémoire ? Partagez cet article !