Visiter le nord du Laos en descendant la rivière Nam Ou | On Part Quand ?

Carnet n°38 - De Muang Khua à Luang Prabang, le long de la rivière Nam Ou

 

Après Luang Namtha, nous continuons notre petit tour dans le nord du Laos en allant de Muang Khua à Luang Prabang en passant par Muang Ngoy et  Nong Kiaw, deux villages le long de la rivière Nam Ou.
Un moyen sympa de découvrir les paysages de cette partie du pays.

Muang Khua, la tranquille

Nous arrivons à Muang Khua en milieu de matinée. L’air n’est pas encore trop chaud, le bus nous dépose au terminal de fortune où nous sommes contraints de prendre un tuk tuk pour rejoindre le centre du village. Le village est pourvue d’une grande rue principale qui longe la rivière Nam Ou, celle que nous suivrons pendant quelques jours. Au rythme du courant, le temps s’écoule lentement et paisiblement. Nous suivons une dame qui nous propose un logement. Nous traversons l’impressionnant pont suspendu et découvrons sa guesthouse somme toute plutôt mignonne. Une terrasse sur pilotis nous permet de profiter inlassablement de la vue sur la rivière et les quelques plantations sur les berges. De notre chambre aussi nous pouvons profiter de la belle vue. Sans fenêtre, pour une immersion encore plus totale. Nous resterons ici une nuit.

Après une petite sieste à lézarder devant le paysage, nous allons faire un petit tour dans le village. On nous avait parlé de treks à faire ici avec l’office de tourisme. On se rend compte que c’est la seule structure qui permette de partir visiter les villages environnants et notamment ceux des minorités ethniques. Nous regrettons presque d’avoir fait le trek à Luang Namtha, ici les excursions ont l’air bien plus authentique que là-bas. Tant pis pour nous, mais pas pour vous !

On se renseigne pour prendre le bateau le lendemain pour le village de Muang Ngoy.

Bon à savoir

Comment se rendre à Muang Khua ?

Depuis Luang Namtha ou Luang Prabang : prendre un bus pour Oudomxay (environ 4h de route – 40 000 kip/pers ~5€), y rester la nuit puis prendre le bus le lendemain pour Muang Khua à 7h30 du matin – 40 000 kip/pers 5h de route.

Ou dormir à Muang Khua ?

Manotham guesthouse : de l’autre côté du pont suspendu, à une centaine de mètres sur la gauche,petit portail en bambou discret. 50 000 kip la double avec sdb (~6,5€). Super vue sur la rivière depuis les chambres et la terrasse. Possibilité d’y dîner pour 30 000 kip/pers, repas copieux et bon. Pas de Wifi, pas d’eau chaude.

Faire un trek à Muang Khua :

Il est possible de faire un trek de 1,2,3 ou 5 jours autours de Muang Khua pour aller découvrir des villages ethniques au milieu des montagnes karstique. Ce point de départ nous a eu l’air plus authentique et intéressant que depuis Luang Namtha ! Rendez-vous à l’Office du tourisme (en haut de la rue de l’embarcadère) où vous trouverez plein d’infos. Malheureusement nous n’avons pas les prix.

Rejoindre Muang Ngoy par la rivière Nam Ou

bateau sur la rivière nam ou Laos

Levés à 7h30 du matin, nous nous préparons efficacement pour rejoindre l’embarcadère dans les temps sans oublier de prendre un petit déjeuner. Près de la rivière, d’autres français attendent pour le même bateau. Nous embarquons dans une pirogue couverte. Les sièges en bois sont rendus plus accueillants grâce à de vieux coussins en mousse. Nos fessiers seront ainsi épargnés. La traversée va durer quatre heures. Quatre heures durant lesquelles nous feront la connaissance de Cédric et Allan deux français lancés dans un Tour du monde de deux ans et d’Elizabeth, une espagnole qui voyage avec eux, elle aussi en voyage pour une durée indéterminée. Ensemble nous jouons au Uno pendant tout le trajet.

Muang Ngoy n’a plus l’air de ce qu’elle était

Le temps passe plutôt vite mine de rien. Nous débarquons à Muang ngoy et découvrons un mini village touristique. Ici pas mal de touristes se baladent dans l’unique rue. Ce village encaissé au milieu des montagnes karstiques n’est quasiment que composé de restaurants et de guesthouses. Nous peinons néanmoins à en trouver une avec une chambre libre. Il semblerait que tout le monde de soit donné rendez-vous ici ou que le village soit victime de son succès.

Nous dégotons finalement la dernière chambre dans une guesthouse proche de l’embarcadère. Nos nouveaux copains ne sont pas aussi chanceux : pour cette nuit ils négocient une salle de massage pour pouvoir dormir.

Muang Ngoy

Une fois installés, nous allons manger un plat de nouilles sautées aux légumes puis nous nous motivons à aller voire la grotte située à quelques kilomètres du village.

Nous marchons une bonne demie heure sur une route de terre avant d’arriver à l’entrée de la grotte (payante bien sûr…). Nous ne sommes pas vraiment équipé, n’avons même pas une lampe torche pour nous éclairer mais profitons quand même un peu de l’endroit (malgré une pointe de claustrophobie pour ma part). La grotte est grande et les cavités sont assez impressionnantes. L’eau qui ruisselle ou stagne dans des bassins humidifie l’air qui se fait de plus en plus étouffant. Cédric et Allan, avec leurs lampes, s’aventurent un peu plus profond que nous, qui décidons de rebrousser chemin. Il paraît que l’on peut aller voir un village un peu plus loin. La marche pour s’y rendre durant une bonne heure, nous décidons de ne pas y aller pour ne pas rentrer dans la nuit.

Visiter les villages alentours de Muang Ngoy

Le jour suivant nous suivons nos nouveaux copains vers les villages alentours de Muang Ngoy. Après une bonne heure de marche, nous débarquons dans un de ces villages tout en bambou, typiquement laotien. Sur chacun de nos trajets en bus, nous en voyons de nombreux le long des routes. Ici, le bambou est roi et la poussière maîtresse. On prend quelques photos puis continuons en direction d’un autre village et d’une cascade. Nous ne trouverons jamais la cascade mais nous aurons croisé le chemin de démineurs et pu tremper un peu nos pieds dans l’eau fraîche de la rivière. Du luxe vu la chaleur.

villages typique du Laos

De retour à Muang Ngoy, nous décidons de partir le lendemain matin, pour le village suivant : Nong Kiaw.

Bon à savoir

Se rendre à Muang Ngoy :

Depuis Muang Khua, prendre le bateau à 9h du matin, 100 000 kip/pers

Où dormir à Muang Ngoy :

Rainbow House :  nous n’avons pas eu le choix mais chambre propre avec sdb et eau chaude, juste au dessus de l’embarcadère. Terrasse de restaurant qui surplombe la rivière. 60 000 kip (~7€) la chambre double, wifi.

À faire à Muang Ngoy :

Allez visiter les villages autour : Ban Na et les autres. vous pouvez vous faire le tour des villages en deux ou trois jours en dormant dans certain pour 10 000 kip la nuit ! (~1,5€). Sur le chemin avant Ban Na, il y a une grotte à visiter. A noter : péage sur la route pour la grotte ET le péage : 10 000kip/pers

Nong Kiaw, la plus grande

Nong Kiaw ne se situe qu’à une heure de bateau de Muang Ngoy. Pour ce trajet là, nos fesses souffriront donc du bois dur des banquettes. Nous ne sommes pas moins de trois bateaux de touristes à faire le trajet. Ça vous laisse une idée du nombre d’étrangers qu’il peut y avoir dans l’unique rue de Muang Ngoy…

À Nong Kiaw, on découvre un village un peu plus grand, doté d’un grand pont pour traverser la rivière. Nous posons nos sacs dans un bungalow en bambou qui sent l’humidité, profitons quelques minutes de la petite connexion internet puis allons faire un tour dans le village.

En fait, c’est ici que l’on se rend compte que nous avons envie d’autre chose. Nous n’avons pas envie de louer un scooter pour aller voir un énième village ou une petite grotte, ni même un temple, qui ne vaut pas vraiment le déplacement. Nos désirs nous soufflent de rejoindre une ville au plus vite puis de faire en sorte de rejoindre la plage d’ici quelques semaine. Nous nous rendons à l’évidence : demain nous rejoindrons Luang Prabang puis, tranquillement mais surement nous rejoindrons la Malaisie… en zappant la Birmanie. Voyager c’est faire des choix, et aujourd’hui, notre état d’esprit nous dicte celui-là.

Comme prévu donc, le lendemain, nous cherchons un moyen de rejoindre la fameuse Luang Prabang. Nous voulions continuer à prendre le bateau, malheureusement, un barrage au milieu de la rivière empêche désormais le passage du bateau public. C’est donc en quatre heures de mini-bus que nous rejoindrons l’ancienne capitale du Laos !

Bon à savoir

Se rendre à Nong Kiaw :

Depuis Muang Ngoy, 1 heure de bateau 25 000 kip/pers

Depuis Muang Khua : 5 heures de bateau 120 000 kip/pers

Où dormir à Nong Kiaw :

Vous trouverez plein de guesthouse le long de la rivière et surtout en traversant le pont. Nous étions au Bambou Paradise, petits bungalow en bambou, la vue est sympathique. 60 000 kip (~7€) la chambre double avec sdb. eau chaude et wifi capricieux.

Que faire à Nong Kiaw :

Vous pouvez louer un scooter et vous déplacer autour de la ville. Le point de vue vaut le coup mais vous devrez payer 20 000 kip/personne. Sinon, plusieurs grottes et cascades à découvrir.

Aller à Luang Prabang :

Il n’est plus possible de prendre le bateau de Nong Kiaw pour aller à Luang Prabang (ou vice-versa). Un barrage  au milieu de la rivière empêche le bateau public de faire le trajet. Vous pouvez commander un bateau privé pour 1 800 000 kip (~200€) ou prendre le bus à 11h pour 50 000 kip/pers (~6€), comptez 5 heures de route. 

 

Restez connectés ! La semaine prochaine on vous parle de Luang Prabang dans laquelle nous nous sommes plutôt bien sentis !

Pin It on Pinterest

Share This

Cet article vous a plu ?

Pourquoi ne pas en faire profiter vos amis ou le garder en mémoire ? Partagez cet article !