Luang Prabang : cascades de Kuang Si et jardin botanique Pha Tad Ke | On Part Quand ?

Carnet n°39 - Luang Prabang : cascades de Kuang Si, jardin botanique et flânerie

 

Nous continuons notre route au nord du Laos. Cette fois, un peu plus au sud, nous arrivons dans la fameuse Luang Prabang. Au programme de ce carnet,  les magnifiques chutes de Kuang Si, le tout nouveau jardin botanique de Pha Tad Ke et… une petite gamelle  😉

 

Après nos quelques jours le long de la rivière Nam Ou, le besoin se faisait vivement ressentir, de retourner quelques temps en ville. Nous avions envie d’un peu plus de confort et d’infrastructures, un peu plus d’ambiance aussi, il faut le dire. Nous avons donc quitté Nong Kiaw en mini-bus après une petite journée passée dans le village.

Luang Prabang, ancienne ville coloniale

À Luang Prabang, il fait chaud, trop chaud. On part à la recherche d’une guesthouse pas trop chère. on finit par en trouver une, à côté de la rivière. C’est confortable, c’est plus cher que d’habitude mais il semblerait qu’ici, tout soit plus cher que là d’où nous venons ! Nous resterons une petite semaine à Luang Prabang. Le temps suffisant pour aller faire deux trois visites et flâner dans les rues de cette petite ville à l’ambiance chic mais décontractée.

Luang Prabang est une ville classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Ancienne ville coloniale, elle témoigne d’un héritage français notamment à travers une architecture que nous n’avions encore jamais vu en Asie. Traversée par la rivière Nam Khan et le Mékong, l’atmosphère de la ville n’en ait que plus agréable. Malgré la chaleur, on aime s’y promener pour admirer les vieilles bâtisses qui côtoient les très beaux (et nombreux) temples qui s’éparpillent de part et d’autres du centre-ville.

Moine à Luang Prabang

Une fois les fortes chaleurs de la journée passées, le night market est l’activité phare de Luang Prabang. La rue Sisavangvong se recouvre de marchands qui vendent tout un tas de souvenirs aux touristes venus en masse. On se balade et on a envie de tout acheter, dommage que le sac ne soit pas assez gros ! On ne cédera pas pour cette fois (mais ce n’est pas l’envie qui manque) mais je garde un joli souvenir de ce marché et des babioles asiatiques que je trouve plus jolies que celles que l’on peut voir en Amérique du sud.

Aussi, ici on renoue avec une partie de la culture française et notamment avec la baguette ! Si j’avais pu (et si Arnaud avait voulu haha) j’aurais été chaque jour manger un sandwich végétarien dans les stands au bout de la rue du Night Market !

Les chutes de Kuang Si… sans touristes

Luang Prabang est aussi connue pour ses chutes spectaculaires, à proximité de la ville. Pour y aller, on peut prendre le tuk-tuk ou louer un scooter. Malgré le prix exorbitant de la location pour 24h (vaste blague vous en conviendrez… qui utilise un scooter pendant toute la nuit ??), nous décidons quand même de louer un 110cc histoire d’être libres et de partir à l’heure que l’on souhaite, c’est à dire aux aurores. En effet, depuis notre arrivée en Asie, si on a bien remarqué une chose, c’est que les cars de chinois sont partout et qu’on n’a pas vraiment envie d’arriver après eux sur les lieux touristiques comme les cascades de Kuang Si !

Bref, après deux jours de flânerie, nous nous levons à 6h du matin et enfourchons notre bolide sur les coups de 7h30 afin d’arriver aux cascades de Kuang Si (Kuang Si waterfall) pour 8h. Et on a bien fait ! Nous découvrons l’endroit magnifique quasiment seuls. 4 jeunes filles ayant suivi les mêmes conseils que nous, profitent aussi du calme du coin. Devant nous, les piscines naturelles formées par la roche retiennent des litres d’eau claire et turquoise au milieu d’une nature luxuriante. L’endroit est paradisiaque, Arnaud, vous commencez à le connaitre, ne se fait pas prier pour piquer une tête malgré la fraîcheur de l’eau. Quant à moi, j’en profite pour immortaliser l’endroit.

chutes de Kuang Si - Kuang si Waterfall

chutes de Kuang Si Luang Prabang

Kuang si Waterfall Luang Prabang Laos

Nous quittons les lieux sur les coups de 9h-9h30 en se disant que c’est quand même l’endroit idéal pour passer une bonne journée avec un bon pique-nique ! Nous faisons bien cependant, les visiteurs sont de plus en plus nombreux. Sur le chemin du retour, comme à l’aller, nous jetons un coup d’œil aux petits ours bruns détenus dans le centre de conservation voisin. Tels de gros nounours en peluche, on les voit se dandiner sur leur plateforme, jouer entre eux et manger du bois, bref vivre leur vie.

Bon à savoir

Comment se rendre aux cascades de Kuang Si :

Vous avez deux solutions pour vous rendre aux chutes de Kuang Si : le scooter ou le tuk-tuk.
En tuktuk : solution la plus économique si vous êtes 6. 30 000kip/personne  (~3,5€) si vous êtes 6 dans le tuktuk, sinon 50 000 kip/pers (~6€). Généralement ils partent vers 9h de la ville, sauf si vous êtes un groupe et que vous lui demandez de partir plus tôt… en espérant qu’il respecte le rdv !

En scooter : au moins 100 000 kip pour 24h de location (~11€). C’est cher mais vous faites ce que vous voulez et partez à l’heure que vous voulez. Dans la rue principale, un loueur ouvre à 7h30.

Tarifs : 20 000 kip/pers (~2,5) pour entrer sur le site des cascades de Kuang Si

Découvrir le jardin botanique Pha Tad Ke

Pour la deuxième partie de cette journée, nous décidons d’aller au nouveau jardin botanique de Luang Prabang, le jardin Pha Tad Ke situé au bord du Mékong, en face de la ville. Il faut savoir qu’il n’y a pas de pont reliant les deux rives du Mékong. On se demande encore pourquoi d’ailleurs. Nous devons donc, comme les locaux, prendre le traversier, avec le scooter pendant quelques minutes, pour rejoindre la rive d’en face. L’expérience est intéressante et surtout totalement typique !

Nous arrivons de l’autre côté, remontons sur notre monture et partons à la recherche du jardin botanique. De ce côté là, on a l’impression d’être revenu dans les fins fonds de la campagne laotienne. La route est en terre, les maisons en bambous et il n’y a aucune trace d’un touriste dans le coin. À notre passage, les locaux se retournent. On a d’ailleurs du mal à croire qu’un jardin botanique se situe par ici. On tourne et on vire pendant une bonne demie-heure avant de finalement trouver l’accès au jardin botanique Pha Tad Ke. Point d’indication cependant, c’est après avoir demandé à deux locaux que nous finissons par trouver la porte de derrière, en gros l’entrée de la maison du gardien.

un ananas dans le jardin botanique de pha tad ke

Comme des vainqueurs, nous déboulons finalement dans le parc, en se spoliant une petite partie, au passage (bah oui, on n’arrive pas par l’entrée normale…). L’accueil du jardin est hyper contemporain et les hôtes parlent si bien anglais que c’est important de le faire remarquer. Ils nous font payer notre entrée (avec une ristourne du fait que nous sommes venus par nos propres moyens -> cf l’encadré « bon à savoir » ci-dessous) et nous développe le concept du jardin, les activités à faire et tout le tralala en brandissant une carte imprimée sur un prospectus en papier glacé, digne des endroits les plus chics du monde, vraiment.

Ici, nous pouvons visiter un arboretum, voir les cultures d’orchidées, marcher jusqu’à une grotte, découvrir les rituels et coutumes liés aux plantes dans le jardin éthno-botanique, faire une dégustation de thé et manger dans le café du jardin et nous pouvons même participer à des ateliers gratuits qui ont lieux pendant la journée. Il y a de quoi faire !

Nous apprenons que le jardin de Pha Tad Ke à ouvert ses portes il y a à peine 4 mois, d’où le nombre restreint de visiteurs (pour notre plus grand plaisir, vous vous en doutez). On a un peu l’impression d’être des défricheurs du coup ! Nous ne doutons cependant pas du succès que va finir par avoir l’endroit.

jardin botanique pha tad ke à luang prabang

En effet, le jardin, en plus d’être très intéressant est aussi absolument reposant et très joli. Nous n’étions pas à la meilleure période cependant, l’été (saison des pluies) permet de profiter d’un espace grandiose où les plantes sont vertes à souhait et se pavanent de leurs incroyables fleurs tropicales.

Nous sommes restés dans le jardin pendant près de deux heures, nous n’avons pas été à la grotte par paresse (il fallait monter pendant un moment et il faisait trop chaud…) mais nous avons pu faire des oiseaux en bambous et nous promener au milieux des différents jardins. Une visite hors des sentiers battus (pour le moment, mais encore pour combien de temps…?) que l’on a beaucoup aimé et que l’on vous conseille  vivement si vous aimez les plantes et les jardins.

Bon à savoir

Comment se rendre au jardin botanique Pha Tad Ke :

  • La solution officielle : depuis Luang Prabang, départ en bateau sur les bords du Mékong et en quelques minutes vous serez au jardin botanique.
  • L’autre solution, si vous avez un scooter : prenez le traversier le long du Mékong, le jardin est indiqué sur Maps.me. Il faut sortir du premier village, rouler pendant 20 minutes sur la route en terre puis prendre sur la gauche dans les petites routes. Passez un chantier puis après cela, c’est l’une des premières « rues » sur votre droite, au bout il y a un portail en bois et une maison avec une affichette sur laquelle est dessiné un « chien méchant ». C’est l’entrée du gardien 😉 Le point n’est pas hyper bien placé sur Maps.me donc si vous arrivez à un village tout au bout du chemin, vous êtes allé trop loin ;),

Tarif : En prenant le bateau 250 000kip/pers (~25€), l’aller/retour en bateau est compris, la visite du parc dure au moins 1h30. Les activités sont gratuites, il y en a plusieurs dans la journée. En arrivant en scooter, nous avons eu un rabais et avons payé 160 000kip chacun (~16€)

Petite gamelle, pour rigoler

Nous quittons finalement le jardin, enchantés, et reprenons la route de la ville. Au passage nous avons le droit à notre première gamelle en scooter après avoir croisé la route d’un camion citerne qui arrosait la route en sable… quelle idée ? Bon, heureusement, plus de peur que de mal (et encore), je m’en sors avec quelques bleus sur une jambe tandis qu’Arnaud, en héro, à assuré le choc et s’en tire donc avec un bobo au genou et une égratignure à l’épaule 😉

Les décevantes grottes de Pak Ou

Nous avons aussi profité de notre passage à Luang Prabang pour faire un tour sur le mythique Mékong (d’ailleurs de plus en plus en danger…). Nous avons décidé d’aller aux grottes de Pak Ou en passant par le Mekong. Pour les atteindre, il faut faire une balade de près d’1h30 sur le fleuve. Au final, la visite des grottes est plus que décevante, honnêtement, ne perdez pas votre temps à y aller. Sauf si vous êtes fan des statuettes de bouddha empilés les une sur les autres. En revanche, la balade sur le fleuve (comme toutes les balades en bateau) se révèle plutôt agréable même si cela n’a rien d’exceptionnel, qu’on se le dise 😉

Après cinq jours passés dans l’ancienne ville coloniale, nous décidons de rejoindre Ophélie et Edouard, un couple rencontré à La Paz, à Vang Vieng, ce qui nous permet, au passage, de couper le trajet en deux jusqu’à Vientiane. Mais ça, c’est la suite de notre périple au Laos et on vous le racontera la semaine prochaine !

Bon à savoir

Où dormir à Luang Prabang :

Nous dormions au Vilay Vahn Guest House, juste à côté du bar Utopia. L’endroit est plutôt calme (sauf avec la sortie du bar à 23h00), le gérant est très gentil. café, eau, banane gratuits et à volonté ! 120 000kip (~12€) la chambre double avec sdb, très propre, lit immense.

Les logements le long du Mekong ou de la rivière sont très chers et grimpe vite à au moins 25-30$ la nuit. Il existe quelques rares adresses à 80 000 kip la nuit, mais il faut bien chercher !

Où manger à Luang Prabang :

Pour un bon sandwich baguette, allez tout au bout de la rue Sisavangvong (la rue du Night Market), vous trouverez les nombreux stand de jus de fruits et sandwich. Ceux du 6ème stand (il y a des pancartes en cartons écrit en portugais et autres langues, vantant les mérites des sandwichs) sont très bons, servis généreusement.

Le Brotherhouse (rue…) Pour un repas local, pas trop cher, dans une ambiance lumineuse sympa on vous le conseille sans hésiter. C’était notre cantine, on y mange aussi bien des plats locaux que des plats occidentaux (les pâtes à la carbo nous ont fait un bien fou) pour pas plus cher qu’ailleurs – entre 15 000 et 40 000 kip (de 2€ à 5€) le plat. Possibilité d’y faire un barbecue Lao (à tester absolument !) pour 40 000kip pour 2 personnes !

Où aller boire un verre à Luang Prabang :

Utopia, sans hésiter : de jour comme de nuit l’endroit est hyper cool. Vous y allez la journée pour chiller, lire un livre, un cocktail à côté de vous, la rivière en face et le soir vous y allez seuls, en couple ou avec vos potes pour profiter de l’ambiance aux bougies au milieu des palmiers ou, encore une fois face à la rivière. Nous on kiffe.

Louer un scooter à Luang Prabang : vous pourrez louer des scooter partout dans le centre-ville. Comptez entre 100 000 et 120 000 kip les 24h de location (~10-12€).

paysages bord du Mékong

Restez connectés ! La semaine prochaine la suite (et fin ? ) de nos aventures au Laos !

Pin It on Pinterest

Share This

Cet article vous a plu ?

Pourquoi ne pas en faire profiter vos amis ou le garder en mémoire ? Partagez cet article !