Le trek de Santa Cruz : Petit guide pratique à l'usage des randonneurs | On Part Quand ?

Vous souhaitez organiser votre trek de santa cruz en toute autonomie mais vous ne savez pas trop par où commencer ? Pas de panique, ce guide est fait pour vous ! Grâce à lui, vous saurez tout ce qu’il faut savoir pour partir en trek sans guide dans la cordillère blanche (ou ailleurs…!)

Pour lire le récit complet de notre expérience sur le trek de santa cruz en autonomie, c’est par ici ! 

Le trek de Santa Cruz, c’est quoi ?

Le trek de Santa Cruz est un trek de 3 ou 4 jours dans la cordillère blanche du Pérou. Au départ d’un village situé à quelques heures de Huaraz, le « Santa Cruz » vous emmènera à travers les magnifiques paysages andins dont le point culminant ce situe à 4750m d’altitude. Pendant ces quelques jours vous vous retrouverez seuls au milieu des pics enneigés et de plaines verdoyantes où coulent des nombreux ruisseaux. Un trek loin de la ville et des villages où la nature règne en maîtresse des lieux. De quoi se dépayser et se reconnecter avec soi-même.

Pourquoi ce guide pratique ?

Si vous êtes arrivés jusqu’ici c’est sûrement que vous avez entendu parler de Huaraz et que vous commencez à lorgner sérieusement sur ses innombrables possibilités de treks dans la cordillère blanche. Le trek de Santa Cruz, dans le parc Huascaran est de loin le plus connu et pour cause, c’est un trek magnifique qui vaut vraiment le détour. Ayant remarqué que sur la toile on trouvait peu d’infos très précises sur ce trek de quelques jours, j’ai décidé de vous écrire ce petit guide pratique qui à l’ambition de réunir toutes les informations pratiques pour l’organisation du trek de Santa Cruz en autonomie. J’espère que ces quelques conseils et informations vous seront bien utiles.

Ce petit guide se divise en trois parties :

I- Avant le trek -> tout ce que vous devez savoir pour bien préparer la randonnée : matériel à emporter, nos propositions pour la nourriture, par où commencer, une carte et les détails du terrain…

II-  Pendant le trek -> quelques infos sur les endroits où poser la tente et sur la location de mules

III- Après le trek -> comment retourner à Huaraz après le trek de Santa Cruz.

Attention au Mal des montagnes !

En faisant le trek de Santa cruz vous ne descendrez jamais en dessous de 3500m d’altitude et monterez jusqu’à 4750m d’altitude. À ces hauteurs-là, on ne rigole pas avec sa santé ! Le Mal des montagnes peut-être très dangereux, voire mortel donc avant de vous lancer dans ce trek assurez-vous d’être bien acclimatés à l’altitude ! Huaraz regorge de possibilité de trek à la journée qui vous permettront de vous acclimater doucement mais sûrement. Si vous voulez avoir quelques idées, on vous partage notre expérience de randonnées à Huaraz.

Préparer le Trek de Santa Cruz

Avec ou sans agence ?

Beaucoup de voyageurs font le trek avec une agence et d’ailleurs, vous trouverez à Huaraz une dizaine (voire même une centaine !) d’agences qui vous proposeront de faire le trek de Santa Cruz. L’avantage en agence : vous n’avez rien à penser, vous embarquez avec vous un petit sac et vous vous laissez guider pendant ces trois, quatre jours. L’inconvénient ? Ça vous coûtera deux fois plus cher, il faut aimer voir les mules ultra-harnachées et soyons honnêtes, vous serez bien plus fiers de vous lorsque vous arriverez au col ou au bout de ces 4 jours de marche !

Le matériel à prévoir pour faire le trek de Santa Cruz

En partant pour 3 ou 4 jours de marche avec son sac sur le dos, on évite de trop se charger. On emmène donc le strict nécessaire que l’on peut diviser en trois catégories : les vêtements, le matériel de camping et la nourriture (voir ci-après). Nous avons fait le trek de Santa Cruz en juillet, en plein dans la haute saison et pendant l’hiver andin. Si vous le faites aussi à cette période, un petit conseil : prenez des habits chauds car si pendant la journée il fait plutôt très bon, dès la nuit tombée et au petit matin il peut faire très froid ! Autre conseil pour les produits d’hygiène (et pas que) : prenez des ziplocks pour les protéger !

Les vêtements à prendre pour le trek de Santa Cruz

  • 3 t-shirts (un pour la nuit manche longue, 2 pour le jour)
  • 1 pantalon de randonnée
  • 1 legging pour dormir
  • 1 grosse polaire
  • 1 coupe vent
  • 2 paires de chaussettes
  • 3 culottes
  • 1 foulard/buff
  • crème solaire, lunettes de soleil
  • trousse de secours (bandages, pansements ampoules et (gros) bobos, désinfectant, crème foulure, antidouleurs)
  • lampe frontale
  • trousse de toilette : PQ, lingettes bébé, brosse à dent, dentifrice, déodorant
  • portable avec maps.me ou carte
  • appareil photo
  • en option : Speaker/batterie portative/jeu de carte

 Le nécessaire pour camper

  • Tente
  • duvets
  • matelas
  • oreillers
  • popotte + bruleur
  • bouteille de gaz 8.1 oz
  • un filtre à eau 

Vous n'avez pas de matériel de camping ? Pas de panique !
A Huaraz vous pourrez louer tout ce dont vous avez besoin pour partir en trek en autonomie dans la cordillère blanche ! Tente, duvets, popotte tout se loue. Nous avons loué une popotte (casseroles, couverts, assiette et brûleur) à notre hôtel pour 8 soles par jours (environ 3€/jour). Il faut que vous partiez avec un brûleur car les feux ne sont pas autorisés sur les campings du trek. La bouteille de gaz se vend partout dans la ville, vous les trouverez pour 20NS (5,55€). Enfin, pour l’eau, on vous conseille vivement l’achat d’un filtre à eau de poche, c’est ultra pratique et écologique. Probablement notre meilleur investissement.

La nourriture à prévoir pour la totalité du trek

Point qui vous rajoute pas mal de poids dans le sac, il faut penser là aussi à prendre le strict nécessaire et bien entendu le plus léger si vous ne voulez pas porter 15kg sur votre petit dos à 4000m d’altitude. Voici la liste des choses que nous avons emmenées. Nous avons mangé chaque jour la même chose et calculé les doses pour qu’il ne nous en reste pas en rentrant.

Le petit-déjeuner :

Nous avons opté pour la formule petit-dej proposée par les chronomundi : un repas complet qui tient bien au corps pour tenir jusqu’à midi. On a préparé les doses avant de partir et on a tout mis dans des ziplocks : un pour chaque petits déjeûners.

[highlight4]Pour  4 petit déjeuners pour deux personnes[/highlight4]

  • 400g d’avoine
  • 25g de chocolat en poudre (ou pepites de chocolat)
  • 150g de lait en poudre (optionnel, on préfère sans au final)
  • 25g de noix de coco en poudre
  • 300g d’amandes (pour petit dej et snacks)
  • 300g de raisin secs (pour petits dejs et snack)
  • 2 petits sachets de café soluble et quelques sachets de thés

Achetez les éléments en vrac au marché et les éléments conditionnés (chocolat en poudre par exemple) au supermarché, ça vous reviendra un peu moins cher.

Pour le déjeûner

[highlight4]Pour 4 repas pour 2 personnes[/highlight4]

  • 500g de fromage
  • 10 petits pains ciabatta
  • 3 petits paquets de viandes séchées

Tout a été trouvé au marché central de Huaraz. Pour le premier jour nous avions un repas de rois : une salade de pâtes avec tomates, mayonnaise et oeufs durs en plus de quelques morceaux de viandes séchées, du fromage et du pain. Ainsi que deux grenadillas chacun en dessert. 

Pour le dîner 

[highlight4]Pour 3 dîners pour deux personnes[/highlight4]

Nous avons opté pour du chaud parce que, qu’on se le dise, une fois le soleil couché, ça caille !

  • 2 paquets de soupe instantannées Maggie (on vous conseille celle à l’asperge)
  • 3 paquets de noodles instantannées

On faisait cuire les noodles dans la soupe et le mélange n’est vraiment pas si mauvais !

Pour les petites fringales en cours de parcours

A grignoter le long du chemin, ou pour compléter un repas si vous restez encore sur votre faim :

  • des amandes, des raisins et des abricots secs achetés au marché en vrac.
  • des crakers

Avec cela nous n’avons jamais manqué d’énergie et n’avons jamais ressentie l’envie de la petite sieste du début d’après midi 😉

Et pour l’eau ?

L’eau sur le trek du Santa Cruz n’est vraiment pas un problème. Prévoyez un litre d’eau par personne et des pastilles purifiantes ou un filtre type Sawyer , vous trouverez de l’eau partout dans les rivières et dans les lagunes, parfois elle est même si pure qu’elle ne nécessite pas d’être purifiée.

Carte et terrain du trek de Santa Cruz

Pour vous aider à y voir plus clair sur le déroulement du trek, voici donc une carte et quelques indications sur le terrain. (cliquez pour voir plus clair)

trek de santa cruz

Le trek commence dans un village et se termine dans un autre. Vous pouvez commencer du côté que vous voulez. ci dessous les étapes par jour dans le sens que nous avons choisi, pour le faire dans l’autre sens, suffit de suivre les étapes à l’envers.

  • Jour 1 : Huaraz – Vaqueria – Paria
  • Jour 2 : Paria – Tuallipampa (passage du col punta Union à 4750m d’altitude)
  • Jour 3 : Tuallipampa – Laguna Arhuaycocha (facultatif – détour de 6km) – Llamacoral
  • Jour 4 : Llamacoral – Cashapampa – Huaraz 

Difficulté : moyenne. Le trek de Santa Cruz n’est pas un trek difficile, pas besoin d’être un randonneur très expérimenté. La plus grande difficulté provient de l’altitude, qui, lorsqu’on n’y est pas habitué peut être inconfortable car vous coupera rapidement le souffle et les jambes. Pas de panique cependant, avec une bonne acclimatation (et notamment un passage par la Laguna 69 juste avant) vous pourrez marcher jusqu’à 4500m d’altitude comme un petit cabri ! Le terrain monte sur deux jours mais vous traverserez aussi beaucoup de plaines très agréables et reposantes.

Type de terrain : sablonneux, rocheux, plaines. Attention parfois aux genoux et aux chevilles fragiles, les descentes de Punta Union sont raides et le trajet depuis ou vers Cashapampa est parsemé d’éboulis rocailleux, vous passerez votre temps à escalader les roches qui bloquent le chemin.

Distance totale : 54,4 km sur 4 jours (avec le détour de 6 km optionnel)

Dénivelé positif cumulé : 2460m

Dénivelé négatif cumulé : 3210m

Départ pour le trek : quel côté choisir ?

Le choix du lieu de départ pour le trek de Santa Cruz dépend de vous. Nous avons choisi de partir de Vaqueria car on nous avait dit que le chemin était plus facile de ce côté là. Après expérience, nous sommes bien d’accord avec cette théorie. Certes, on monte au col dès le deuxième jour mais le dénivelé de l’autre côté parait vraiment beaucoup plus intense et long. De plus, la plupart des agences commencent par Cashapampa, le dernier jour nous avons croisé énormément de groupes et de mules au départ de ce village.

Combien coûte le trek de Santa Cruz ?

Vous devrez payer votre entrée pour le parc Huascaran. Etant donné que vous camperez, vous êtes obligé de prendre le billet pour 21 jours qui vous coûtera 65 NS (18€). Attention, en passant par une agence, le prix de l’entrée n’est pas compris dans le tarif.

En tout nous avons estimé nos dépenses pour ces quatre jours, tout compris (entrée, courses, transport, location de matériel), à 370 soles pour deux (environ 100€) ce qui revient à un coût journalier d’environ 25€ par jour pour deux. Les prix avec agence tournent autour de 320 soles par personne pour 4 jours hors entrée au parc.

Pendant le trek de Santa Cruz

Se rendre au point de départ du trek

Le chemin pour se rendre au début du trek n’est pas spécialement une partie de plaisir. Comme souvent au Pérou, les départs de randonnée sont loin des grandes villes qui accueillent les touristes. Pour partir de Vaqueria ça sera donc un petit parcourt du combattant qui vous attendra :

[tabgroup]

[smarticon name= »fa fa-arrow-circle-o-right »] Départ de Huaraz au alentours de 5h30 du matin avec un collectivo direction Yungay [smarticon name= »fa fa-arrow-circle-o-right »] A Yungay, prendre l’unique collectivo aux alentours de 7h du matin qui part pour Vacqueria [smarticon name= »fa fa-arrow-circle-o-right »] Arrivée à Vacqueria vers 12h 

[smarticon name= »fa fa-arrow-circle-o-right »] Départ de Huaraz avec un collectivo pour Caraz [smarticon name= »fa fa-arrow-circle-o-right »] A Caraz prendre un autre collectivo pour Cashapampa

NB: Je ne connais pas les heures et le temps que ce trajet prend mais a priori, il ne vous fera pas arriver pus tôt

[/tabgroup]

Sinon, la solution de facilité, tentez de négocier juste le transport avec une agence. Vous n’aurez pas le stress de louper le collectivo mais cette solution est un peu plus cher, elle nous a coûter 35 soles par personne (environ 10€/personne).

Où dormir pendant le trek ?

Tout au long du trek, vous conclurez vos étapes dans un camping. Attention, pas de sanitaires ni de douche à disposition, seulement un terrain, grand, plat et souvent charmant pour poser votre tente ;). Les feux sont interdits sur les aires de camping, par contre, rien ne vous empêche de piquer la tente ailleurs et donc de pouvoir faire un petit feu bienvenu vu la température extérieure !

Prendre une mule ?

Si vous commencez par Vacqueria, dès la première journée, vous rencontrerez des muletiers qui tenteront de vous décourager en vous disant que la journée du lendemain sera la plus dure, que tout le monde qui monte avec un sac fait demi-tour et que bien entendu, eux, sont vos sauveurs inespérés. Vous êtes un peu fou d’avoir voulu faire le trek de Santa Cruz en autonomie mais pas de panique, vous pouvez corriger votre erreur en faisant appel à leur service pour grimper les 1000m de dénivelé qui vous attendent. Le lendemain matin, au réveil, les muletiers seront là, avec leurs mules prêtes à être harnachées de vos gros sacs qui pèsent deux tonnes et vous permettre ainsi d’affronter la montagne en gambadant tranquillement.

Bon, vous l’aurez compris, si vraiment vous avez peur de ne pas avoir la condition physique suffisante, vous pourrez vous appuyer sur eux. Leurs services coûtent une quarantaine de soles pour monter jusqu’au col. Arrivé en haut, ils vous rendront votre sac et vous attaquerez la descente comme un grand. Honnêtement, nous n’avons pas eu recours à leurs services et n’avons pas plus galéré que d’autres, au contraire. Deux filles qui montaient en même temps que nous, ont eu recours aux mules et nous sommes arrivés en même temps au col… C’est un peu dur certes, mais le jeu en vaut vraiment la chandelle et si nous y sommes arrivés, vous pourrez le faire aussi 😉 Suffit de prendre son temps et pourquoi pas de mâcher quelques feuilles de coca pour vous aider ^^

Après le trek de Santa Cruz

Retour à Huaraz

Vous avez marché 4 jours dans la cordillère blanche, vous pourrez être fiers de vous ! Il faut désormais rentrer à Huaraz. Un collectivo vous attendra sûrement à l’arrivée, il ne partira que s’il est plein. Arrêt à Caraz ou à Yungay et hop vous reprenez un collectivo pour Huaraz. Vous devriez être rentré pour le début de soirée, des souvenirs plein la tête !

Voilà ! Vous avez désormais toutes les clés en main pour partir faire le trek de Santa Cruz en totale autonomie ! Si maintenant vous souhaitez lire notre carnet de voyage sur ce super trek, rendez-vous ici :

trek de santa cruz

Si ce guide vous a été utile, épinglez-le ! 

N’hésitez pas non plus à le partager autour de vous ! 

trek de Santa Cruz

Laissez-nous un petit mot, on sera content de savoir qu’on a pu vous aider 🙂 

Pin It on Pinterest

Share This