L'équipement pour un tour du monde, le casse tête – Partie 1 | On Part Quand ?

Comment bien choisir son équipement pour un tour du monde sans que ça devienne une vraie prise de tête? Nous on se pose bien la question! Quand on veut partir en tour du monde ou autre voyage au long cours et qu’on compte vivre pendant de longs mois avec seulement ce que l’on a dans notre maison portative, soit notre sac à dos, la question de l’équipement est primordiale.

Il faut en effet, tout étudier pour n’emmener que des affaires qui auront une utilité, tout en veillant à ce que le résultat final ne soit pas trop lourd pour nos (petits) dos. Il faut donc minimiser au maximum et  ne prendre que des choses indispensables en priorité.

Ça c’est la théorie.

Bien entendu, à l’heure où j’écris ces lignes, nous sommes encore loin du jour où l’on va partir (qui n’est lui-même pas arrêté) donc je ne pourrais pas vous soumettre notre liste exhaustive et fixe d’équipement pour notre tour du monde ! Je vais plutôt aborder nos différentes réflexions sur ce que l’on doit se procurer. En gros, je vous fais suivre notre avancement sur ce point. Quand les sacs seront bouclés, nous referons un article avec tout le détail de ce qu’on aura pris, évidemment.

Bien choisir son équipement pour un tour du monde :

I – Etablir une première liste de ses besoins

Du coup, comme ni l’un ni l’autre n’est déjà parti en voyage en mode sac au dos (oui oui, on commence fort), on ne peut pas se référer à nos expériences passées… alors, comment on fait? Et bien on va chercher un maximum d’informations sur l’outil le plus magique du XXIème siècle: Internet. Il y a foule de sites et autres blogs de voyageurs qui, gentiment, partagent sur la toile le contenu de leur sac à dos pour un tour du monde et les réflexions qui vont avec ! Heureusement que le voyage au long cours s’est largement démocratisé ! Du coup, on cherche, on lit, on note, on marque, on compare, on croise, on en parle mais c’est vraiment difficile de se dépatouiller dans toute cette marée d’informations !

Bon, prenons les choses petit à petit. D’abord, il faut déterminer quels seront nos types de besoin. Pour cela, on essaye de faire le point sur les climats que l’on va traverser, mais pour ça il faut aussi avoir au moins une vague idée de l’itinéraire.

Ahem… une vague idée… bon, dans notre cas, elle est très vague… ça ira quand même? 

On dira que oui !

Bon donc, revenons à nos moutons. Le climat.

Du coup, s’il y a bien une chose que nous avons fixés c’est que nous passerons par l’Asie (à priori du Sud Est), l’Océanie et l’Amérique latine. Bon. Du coup, on sait que potentiellement on peut avoir chaud, très chaud, qu’on peut tomber en pleine période de mousson asiatique, qu’on peut aussi avoir frais en altitude, voire froid (très froid ?), dans certains coins notamment en Amérique du Sud.

On n’est pas rendus…

En gros, il nous faut des vêtements pour être parés à TOUTES les éventualités, le mieux possible, dans le cadre imposé, c’est-à-dire un sac à dos qui ne devrait pas dépasser plus de 14kg (Grand max!). Comment vous dire que la chose serait bien plus simple si on avait décidé de simplement se la couler douce sur les îles du Pacifique?

Un maillot de bain et hop! le tour est joué 😉

Ouais, mais non, du coup, on a prévu quoi?

Bon malgré tout, on sait qu’on va tout faire pour privilégier un maximum les meilleurs climats, tant que faire se peut. Parce que finalement, dans nos petites têtes on a quand même une idée des pays par lesquels on aimerait passer, du coup, ça nous permet d’avoir une petite idée des climats que l’on pourrait avoir à traverser.équipement pour un tour du monde

Notre départ coïnciderait, à priori, plutôt avec un départ en Amérique du Sud, où un maximum de pays pourraient être traversés aux saisons les plus clémentes.

Il faut donc prévoir des vêtements plutôt légers, tout en pensant à certaines étapes qui pourraient se faire en altitude (comme la Paz, ou quelques volcans) ou dans le désert (où les nuits seront froides), pour ces cas de figure, il sera nécessaire de bien se couvrir.

Ensuite, on enchaînerait avec l’Océanie. On aimerait passer par des îles types Polynésie ou Nouvelle Calédonie puis rejoindre la Nouvelle Zélande. Bon sur les îles, pas de problèmes climatiques et on devrait débarquer en Nouvelle Zélande juste avant l’été donc à priori, il fera plutôt bon. Nos vestes feront donc l’affaire.

Enfin, le périple se terminant sur l’Asie, il semblerait qu’on y arrive en fin de saison des pluies. Donc on risque d’être un peu mouillés au début mais très vite nous devrions retrouver un temps sec. Pour ce continent, prévoir une protection contre la pluie et des vêtements légers pourrait être judicieux.

Bien entendu, on prévoit de se baigner donc un maillot de bain est de rigueur et on fera certainement des randos, voire des treks donc des vêtements adaptés à ce type d’activités sont aussi souhaitables.

II – Miser sur les choses importantes

Vous l’aurez compris, il y a des éléments qui seront très importants et pour cela, nous devons dénicher les meilleures offres du marché qui nous permettront d’avoir un équipement de tour du monde de qualité sans se ruiner.

Parce que bon, la veste à 300 boules, clairement elle est hors budget

Du coup, voyons de plus près quels sont à mon sens les éléments sur lesquels il ne faudra pas lésiner:

1 – Le sac à dos

équipement pour un tour du monde La première chose sur laquelle il faut privilégier la qualité plutôt que le prix, c’est sur le sac à dos, le gros, le grand, le solide qui nous servira de maison. Nous allons devoir en prendre un relativement gros mais pas trop non plus car nous allons le porter souvent et personne n’a envie d’avoir 20kg sur le dos! Du coup il faut qu’il ait une grande capacité mais pas trop, que ce soit un sac solide mais pas trop lourd de base, et avec  quelques trucs un peu utiles tels que des poches pour ranger efficacement, des sangles pour bien répartir le poids, un bon maintien pour pas se casser le dos et pourquoi pas une housse imperméable intégrée pour le protéger en cas de pluie.

Le problème c’est que des sacs de rando qui ont l’air bien, il y en a un paquet ! Et il y en a aussi pour tous les prix ! C’est donc assez difficile de faire un choix rapidement. Si on s’en tient à Décathlon, on se rend vite compte que les sacs ne rivalisent pas avec ceux proposés par le Vieux Campeur qui ont l’air bien plus adaptés à un voyage de ce genre.

Bon, du coup, il nous faut quoi?

Nous, ce qu’on retient de tout ce qu’on a pu lire sur le net et dans les bouquins c’est ça:

  • Le sac doit être solide, relativement léger lorsqu’il est vide, bien compartimenté, et posséder de bonnes bretelles et un maintien au bassin ;
  • Le sac doit être le plus possible adapté à notre taille de dos ;
  • Le sac doit faire à peu près 50-60L pour une fille et peut monter jusqu’à 70L grand max pour un homme (mais si on arrive à partir avec 40L on sera mieux!) ;
  • Le jour du départ l’idéal serait de ne pas dépasser les 15kg ;
  • Il nous faut une housse imperméable pour les jours de pluie et une housse de protection pour les transports ;
  • Il nous faut aussi un sac à dos (chacun?) de journée (environ 15-20L) pour nos sorties quotidiennes, l’idéal étant que ce petit sac puisse rentrer dans le gros sac lors de nos déplacements ;

2 – La veste

Deuxième élément important (entendez cher) à avoir avec nous: une bonne veste qui nous tiendra au chaud quand il fait froid et nous coupera du vent sans que l’on se sente engoncés et boudinés! Alors là, en parcourant les divers écrits à ce propos, les avis pointent généralement vers le combo soft shell + polaire + imperméable (un K-way amélioré en gros)

La quoi?

La veste soft shell (petite sœur de la veste hard shell) c’est une veste en tissus stretch qui assure confort et protection du vent lorsque le temps n’est pas trop difficile. Elle se suffit à elle-même pour une sortie à la journée sous un temps relativement clément, mais couplée à une polaire elle assure de nous garder bien au chaud. Elle est généralement déperlante, c’est-à-dire qu’elle nous protège contre une pluie fine mais pas contre la pluie battante. On lui ajoutera donc une veste imperméable  (et coupe vent par la même occasion) pour pallier ce problème et s’assurer de rester au sec sous les pluies des (éventuelles) moussons.

On pourrait aussi choisir une hard shell (sa grande sœur donc) qui assure toutes ces protections en même temps (donc coupe vent, imperméable et polaire si vous suivez bien) mais elles coûtent généralement bien plus chères (entre 300€ et 700€)!

3 – Les chaussures

Enfin, le troisième élément important pour un voyageur au long cours : leséquipement pour un tour du monde chaussures! Inutile de vous préciser qu’on n’a juste pas envie de se retrouver avec des chaussures dans lesquelles on aura mal aux pieds dès le premier kilomètre foulé, des ampoules (même si ça on n’en est jamais à l’abri) aux talons, et à chaque orteil et qui en plus ne résisteront pas plus de 2 mois!

Bref, là, le deal, c’est de trouver donc une paire résistante, confortable, adaptée aux randonnées et à la ville, qui ne pèse pas 3kg et qui soit un minimum esthétique 🙂

Les témoignages des voyageurs montrent qu’il y a deux écoles: l’école baskets de ville, sneakers et l’école chaussures de randonnées. On peut même distinguer deux sous catégories à cette dernière : les chaussures de randonnées montantes et les chaussures de randonnées basses.

hmpff

Et encore, dans la bible du grand voyageur, ils conseillent de prendre des chaussures de trail !

Encore une fois, on n’est pas rendus…

En ce qui nous concerne, nous n’avons pas envie de prendre trop de paires de chaussures avec nous donc si les chaussures de rando sont les mêmes que les chaussures de ville c’est plutôt bien. Les plus légères elles sont, le mieux ce sera pour nous, donc à priori exit les chaussures montantes… En plus, pour ma part j’ai des petits soucis aux petons qui font qu’en général, par temps chaud, je ne peux pas vraiment porter de chaussures fermées… c’est un peu l’angoisse, je ne vais pas pouvoir me balader par monts et par vaux en petites sandalettes…

Bref, récapitulons.

Les chaussures nous les préférons:

  • Légères
  • Pas trop chaudes
  • confortables
  • esthétiques et imperméables de préférence

équipement pour un tour du monde

Voilà pour ce premier débroussaillage de l’équipement nécessaire pour un tour du monde. J’espère que ça vous donnera un peu d’indications sur ces trois éléments que nous considérons (pour le moment) comme vraiment essentiels à un voyage au long cours.

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à vous référez à La bible du Grand voyageur édité par le Lonely Planet !

Je m’arrête là pour aujourd’hui car l’article serait un peu trop long sinon. Pour continuer, venez lire la seconde partie dans laquelle on vous parle plus en détail du contenu (toujours théorique) du sac et on vous dit aussi où nous en sommes à l’heure où nous écrivons ces lignes! 

[highlight3]EDIT Janv 2017 : Nous sommes finalement partis avec un équipement bien pensé pour un tour du monde, retrouvez tout notre matériel dans cet article : Equipement pour un tour du monde, fin du casse-tête[/highlight3]

Avis aux voyageurs, n’hésitez pas à partager votre expérience concernant votre équipement de voyage, ça continuera à nous aider et ça éclairera sûrement d’autres futurs globe-trotters qui pourraient passer par là ! 

Restez connectés, à très vite.

Laure

Pin It on Pinterest

Share This