Faire ses premiers pas en Asie à Bangkok | On Part Quand ?

Carnet n°33 - Bangkok : nos premiers pas en Asie

Et c’est reparti !

Nous revoilà, tout contents, à bord du vol direction Moscou puis Bangkok, de nouveau prêts à rendre la route ! Après ces quelques semaines de repos bien méritées en France c’est avec une pêche d’enfer que nous avons embarqué ce 18 janvier aux alentours de 13h. Premier avion Lyon Moscou. 4h de vol. Arrivée à Moscou, -5°C, les pistes sont gelées. On se dit que ça doit être une sacrée organisation de faire atterrir des avions par ici ! 3h d’attente dans l’immense aéroport russe puis nous embarquons dans le dernier vol direction Bangkok.

Il est 10h du matin quand les roues de l’A330 touchent enfin le bitume. Sortie de l’avion, passage de douane. Nous avons 30 jours pour visiter le pays, autant vous dire que pour nous, ces 30 jours s’annoncent déjà trop courts ! On récupère les bagages et on part en quête d’un moyen de transport pour rejoindre le centre de Bangkok.

Au sortir de l’aéroport, la chaleur nous assaille. L’humidité ambiante nous change des climats que nous avons connus ces derniers mois !

Nous avons choisi de loger dans le quartier très connu de la Khao San Road. Une navette nous permet de rejoindre le quartier directement depuis l’aéroport ! Chic ! Nous payons notre ticket (voir l’encadré plus bas pour les infos pratiques) puis montons dans le mini bus climatisé.

Bonjour Thaïlande !

Dans le minibus, nous sommes aux aguets. Pour la première fois de nos vies respectives, l’Asie s’offre en spectacle devant nous. Nous écarquillons nos mirettes pour ne pas en louper une miette. Autour de nous, la ville nous paraît tentaculaire et très moderne. Les bâtiments énormes et géants se suivent, nous apercevons aussi la « Skyline » du quartier des affaires (probablement) comme à New York. Plus proche de nous, au bord de la route, des maisons plus modestes et plus typiques se partagent le paysage. Au milieu de tout cela, la nature règne en maîtresse des lieux : les arbres sont omniprésents, luxuriants et magnifiques. Je ne me lasse pas de retrouver, aux abords de cette autoroute embouteillée, des cocotiers, des bananiers par dizaines et d’autres espèces au feuillage tout aussi dense les unes que les autres.

route bangkok

La fatigue commence vraiment à se faire sentir mais nous tenons bon, nous arrivons bientôt à l’hôtel. Le minibus nous dépose aux bords de la route, en face d’une rue pavée et bordée d’arbre et de petites échoppes. C’est mignon. On trouve notre auberge assez vite, et nous sommes contents de découvrir une chambre assez spacieuse, ventilée, avec un lit immense. Ça vaut bien les 12€ que nous avons payé (ou presque 😉 ).

 Le quartier touristique de Bangkok : Khao San Road

Après une bonne douche et une bonne sieste, c’est en short et débardeur que nous sortons pour aller nous mettre quelque chose sous la dent. Nous découvrons les ruelles de notre quartier sous les lumières couchantes et douces de ces nouvelles latitudes. On apprécie l’air légèrement plus frais aussi. On déguste notre premier plat asiatique dans un petit restaurant à deux pas de notre hôtel. La vie a l’air plutôt tranquille ici. À la tombée de la nuit, on apprécie faire un tour dans le quartier éclairé par les lumières des lampions et autres guirlandes accrochées aux arbres et aux devantures des nombreux restaurants, bars et salons de massage.

Vers 21h, notre balade nous amène dans la très populaire Khao San Road. On découvre un autre visage du quartier : la fête. Les touristes du monde entier sont là, buvant et dansant aux rythmes des sonorités électroniques crachées par les énormes enceintes des bars de la rue. Pas du tout notre style, on se faufile vite à l’extérieur de cette cacophonie, zigzaguant entre les touristes ivres et les vendeurs de spectacles sexuels et gaz hilarant.

 Visite du Palais Royal et du Wat Phra Keow : essai n°1

Le lendemain, nous sommes levés très tôt. On décide d’en profiter pour nous rendre au Palais Royal pour l’ouverture à 8h30. Après une bonne marche d’une demie heure, nous arrivons presque les premiers sur le site, quelques minutes avant l’ouverture officielle. Malheureusement, on se fait gentiment refouler à l’entrée : notre tenue n’est pas adaptée. Nous avions pourtant prévu chacun un pantalon et moi un foulard pour mettre sur mes épaules, faute de t-shirt à disposition. Ce sont nos tongs qui nous ont mis dedans pour tout vous dire… Personne ne nous avait prévenu que nous ne pourrions rentrer en tong !

Bref, on fait demi-tour, on reviendra en fin de journée car on aimerait éviter l’affluence touristique. On profite de notre balade retour pour flâner dans les ruelles de Bangkok. On y découvre une vie palpitante : les commerçants ouvrent leurs échoppes et installent leurs stands, les routes sont inondées de véhicules et les mendiants prennent leur bain dans les canaux. Pas l’ombre d’un touriste par ici, c’est fou comme d’une rue à l’autre cela peut être différent.

rues bangkok

Vers 15h30, nous repartons vers le Palais Royal retenter notre chance avec nos chaussures dans le sac à dos. Malheureusement encore une fois on se fait refoulé : c’est fermé ! Merde. On avait pourtant lu que les entrées s’arrêtaient à 16h30… Mais bon. Tant pis, ça ne sera pas pour aujourd’hui. Je suis un peu dégoûtée ceci dit d’avoir refait tout ce chemin pour rien !

 Avoir un bon karma : visiter le Wat Pho à Bangkok

Puis deux espagnols arrivent devant nous « Hablan espagnol ?« . Trop contents de pouvoir à nouveau parler cette langue qui ne cesse de nous jouer des tours quand on essaye de lui faire des infidélités avec l’anglais. Les espagnols nous explique qu’à côté il y a un deuxième temple à visiter, dans lequel se trouve le plus grand bouddha allongé du monde. Généreusement, les deux comparses nous donnent leurs billets d’entrée toujours valable pour la journée. On n’a peut-être finalement pas un si mauvais karma, on file découvrir ce premier temple.

Le Wat pho est un des temples les plus connus de Bangkok. En effet, le temple abrite l’une des plus célèbres représentations de bouddha : le plus grand bouddha allongé du monde. Au milieu d’une pièce spécialement aménagée pour cela, on peut admirer le colosse de 15 m de haut et 43 m de long représentant bouddha sur son lit de mort. Impressionnant.

bouddha couché wat pho bangkok

Mis à part la statue, le temple de Wat Pho est aussi une très belle œuvre architecturale. C’était très agréable de découvrir toutes ces décorations, dorures et autres statues qui ornementent le lieu. Les lumières de la fin de journée embellissent chaque partie du temple qui se mettent à scintiller de milles feux.

wat pho temple bangkok

wat pho temple bangkok

Après cette jolie découverte, nous reprenons le chemin de l’hôtel pour la dernière activité de la journée : un massage des pieds d’une heure ! Je ne vous cache pas que Arnaud, grand fan de massages, est plus que ravi à l’idée de pouvoir se faire masser correctement, pour si peu cher !

Bon à savoir

Où dormir à Bangkok ? 

Nous n’avons pas été hyper satisfaits des deux endroits où nous avons logé à Bangkok. Pour cette raison, nous n’avons pas d’adresse précise à partager. Nous avions choisi de loger dans le quartier de la Khao San Road. Quartier très très touristique, vous n’aurez aucun mal à y trouver un hôtel. Si vous voulez vous décentrer un peu d’autres quartiers valent le détour comme le quartier de Sukhumvit par exemple. => Trouvez votre hébergement à Bangkok

Rejoindre Khao San Road depuis l’aéroport international ? 

Rien de plus simple, une navette vous y déposera directement pour 100 bath par personne (environ 2,70€). Rendez-vous à la porte 8 au rez-de-chaussée quand vous arrivez.

Visiter le Wat Pho : 100 bath par personne + une bouteille d’eau. Sur place vous avez aussi la possibilité de vous faire masser dans une école renommée.

Et voilà, c’est donc repartis sous de nouvelles latitudes que nous vous écrivons désormais. On se retrouve dans quelques jours pour la suite de nos aventures à Bangkok ! 

Pin It on Pinterest

Share This

Cet article vous a plu ?

Pourquoi ne pas en faire profiter vos amis ou le garder en mémoire ? Partagez cet article !