En route pour l’Andalousie: Valencia et Malaga

En route pour l'Andalousie: Valencia et Malaga

L’Andalousie, région la plus au sud de l‘Espagne est connue pour son climat très chaud, ses paysages singuliers et son hospitalité. Berceau du flamenco, l’Andalousie est aussi la région au sein de laquelle toutes les populations religieuses ont cohabité par le passé comme en témoigne son magnifique patrimoine historique. L’Andalousie est la plus grande communauté autonome d’Espagne et possède un large choix de paysages différents : on peut explorer la végétation luxuriante des Sierras avant de profiter des cimes enneigées de la Sierra Nevada, se promener dans les vallées chaudes du Guadalquivir, traverser le désert de Tabernas et visiter ses  villes et villages qui en font la renommée : Cordoue, Grenade, Séville, Malaga ou encore Ronda.

Nous avons profiter de nos vacances d’été pour descendre en Andalousie. A bord de notre petite voiture, nous avons parcouru pas moins de 4000km. Durant notre séjour, nous avons fait une rapide escale à Valence, loué une petite maison surplombant la mer à 25km de Malaga et sillonné Séville en long en large et en travers. Récit de nos deux semaines en terre Andalouse.

Valencia et Chilches: Etape en ville et farniente dans la campagne andalouse.

Afin de ne pas faire un trajet de plus de 10h d’un seul coup, nous avons choisi de faire une étape à Valencia sur le chemin de Chilches, petite village à 25km à l’ouest de Malaga. Après 10h de voiture, nous sommes contents d’arriver enfin à Valence. La ville nous donne l’impression d’être grande et moderne. Nous passerons deux nuits dans un hôtel à l’extérieur du centre historique avant de reprendre la route.

Après une première soirée réussie dans un bar à tapas excellent (l’un des meilleurs de tout notre séjour!) nous passons la (seule) journée que nous avons à arpenter les rues du centre historique de Valence. Nous débutons notre séjour sous de bonnes augures, Valence est une ville très agréable qui nous dépayse déjà pas mal : l’architecture des bâtiments, leurs couleurs, les jardins d’orangers, sont autant de choses qui commencent à nous faire ressentir cette ambiance chaude et conviviale de l’Espagne du sud. Nous visitons la Lonja de la Seda, une bourse de commerce construite au XVème siecle, complètement par hasard puis montons les 200 marches de la tour de la cathédrale de Valencia « Torre del Micalet » pour profiter de la vue panoramique sur la ville.

valencia

Cette première journée nous permet d’imaginer la suite de notre séjour: le temps est au beau fixe, les villes sont belles et colorées, l’ambiance posée et chaleureuse. Le lendemain matin, nous reprenons la route direction Chilches, Malaga.

Nous traversons une bonne partie complètement désertique du pays: des montagnes arides à perte de vue, des grandes routes vides mais nous pouvons admirer le relief de la Sierra Nevada au fur et à mesure que nous rejoignons le sud. Puis enfin, la végétation se fait plus présente, la chaleur moins sèche, nous apercevons enfin la mer et par là même, Malaga.

Notre séjour à Malaga se résume très vite: Farniente. Bien décidés à prendre aussi le temps nécessaire à notre repos après une année de dur labeur, nous avions loué une petite maisonnette perchée en haut d’une colline, seule, surplombant le village et orientée face à la mer. Le cadre était idéal pour se reposer, notamment grâce à la piscine privée que nous avions à disposition (si vous voulez savoir comment nous avons trouvé ce bon plan, lisez cet article) !

valencia

Notre piscine privée

Bref, entre piscine, apéro, repos, lecture et musique au soleil, notre temps était déjà pas mal occupé 😉 nous avons cependant trouvé le temps de nous rendre à Grenade pour visiter la magnifique Alhambra, véritable oasis au milieu du désert. L’Alhambra a été l’un de nos coups de cœur de ce voyage. Ce monument historique brille par la magnificence de ses jardins et palais. L’architecture y est ambitieuse, minutieuse et fabuleuse et les jardins, où l’eau est omniprésente, bénéficient d’une végétation luxuriante et fleurie qui rend la balade on ne peut plus agréable.

Je ne serais donc pas de très bons conseils pour les choses que l’on peut voir à Malaga mais je peux quand même vous dire ceci:

– La ville de Malaga n’a pas l’air très attirante au premier abord (peut-être pour ça que nous n’avons pas été très tenté d’y rentrer. D’ailleurs, nous n’avions pas lu grand chose sur ce que la ville avait vraiment à offrir.)

– Si vous êtes dans ce coin là, n’hésitez pas à vous rendre dans des petits villages alentours et à vous arrêter dans un petit restaurant en bord de plage qui ne paye pas de mine (genre avec la terrasse en plastique estampillé Coca Cola ou 7 Up). C’est en effet l’un des derniers coins en Espagne où l’on peut manger des tapas de poissons typiques dans une ambiance de pécheur. S’il y a une petite barque sur la plage devant la terrasse c’est encore mieux : vous verrez le cuisinier faire les fameuses sardines grillées à même sa barque. Le serveur lui passe les commandes en criant depuis la terrasse!

Après 5 jours à se prélasser au soleil, c’est bien reposés que nous reprenons la voiture pour rejoindre Séville.  

A très vite!

Partagez l'article !

Passionnée de culture et de voyages c’est tout naturellement qu’à la fin de mes études j’ai décidé de partir, avec mon conjoint, dans un long périple à travers le monde.

Comments

  1. Adrien Fontaine : février 24, 2016 at 4:01

    Bon contenu, un point de vue plutot intéressant. Du bon boulot!

  2. Bravo, un article vraiment bon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*