Partir en week-end à Séville : que faire, que voir et comment faire ? | On Part Quand ?

Nous avons profiter de nos vacances d’été pour descendre en Andalousie. A bord de notre petite voiture, nous avons parcouru pas moins de 4000km. Durant notre séjour, nous avons fait une rapide escale à Valence, loué une petite maison surplombant la mer à 25km de Malaga et sillonné Séville en long en large et en travers. Récit de nos deux semaines en terre Andalouse.

Si vous venez d’arriver, vous pouvez lire la première étape de notre voyage : Valencia et Malaga

Après 3h de route au milieu de la campagne andalouse, nous atteignons Séville. Nous avons logé à l’hôtel Don Paco dans le centre-ville mais à l’extérieur de l’hyper centre de la ville. L’hôtel était convenable pour un séjour d’une semaine. La déco est un peu vieillotte mais la chambre est propre, c’est le principal. Gros bonus quand même pour le toit terrasse avec piscine accessible gratuitement et sur lequel on peut s’asseoir pour boire un coup en profitant de la vue sur les toits sévillans et sur la Giralda.

Nos quelques jours passés dans la ville nous ont permis de nous perdre dans le dédale de ruelles enchevêtrées de tous les barrios du centre-ville. Arpenter les rues nous fait découvrir l’architecture andalouse si singulière. On admire les couleurs des bâtiments, les plantes suspendues aux petits balcons, on se surprend à chercher les patios cachés derrière les portes aux arabesques métalliques et on tombe inopinément sur des églises. Le rythme espagnol convient très bien à notre rythme de vie. Bien que nous sortions l’après-midi pour profiter de la ville malgré les fortes chaleurs, nous étions toujours accueillis dans les bars à Tapas à 16h ! Le mode de vie sévillan est assez décalé, les locaux sortent le matin et en fin de  journée. Il y a du monde dans les rues jusque tard. On a même vu des hommes faire des travaux sur la route au marteau piqueur à minuit !!

Triana

  Étant donné que notre séjour s’est principalement constitué de balades et de visites, la suite de l’article reprendra les éléments importants de nos pérégrinations sans en suivre l’ordre chronologique.

Alameda des Hercules

Alamada de Hercules est une grande place au bout de laquelle sont disposés deux obélisques, de chaque côté. L’ambiance y est très bonne, plutôt familiale. Les gens viennent ici pour se retrouver en fin de journée pour boire un coup à l’une des terrasses des nombreux cafés qui longent la place.

Cathédrale de SévilleLa giralda

Nous n’avons pas visité la cathédrale dans son ensemble, il y avait bien trop de queue à l’entrée (en plein cagnard) et nous ne sommes pas forcément très friands de ce genre de visite. Il y a cependant la possibilité de rentrer gratuitement dans une des chapelles, c’est en fait la chapelle réservée aux fidèles. Elle est assez grande et permet assez bien d’imaginer ce que l’on peut trouver dans la partie centrale de la cathédrale. Malheureusement, du fait qu’on n’ait pas voulu entrer dans la cathédrale, nous n’avons pas pu monter à la Giralda et admirer la vue sur la ville.

Real AlcazarReal Alcazar

Le Real Alcazar est aujourd’hui la résidence secondaire du roi d’Espagne. Ce palais nous a fait beaucoup pensé à l’Alhambra, en plus petit. Le palais est magnifique et malgré la visite de l’Alhambra, on est toujours autant émerveillé par la prouesse architecturale. Le travail est minutieux, l’endroit est chaleureux, et les jardins sont très agréables. A voir absolument !

Triana 

Ancien quartier gitan, Triana est moins touristique que les autres quartiers de la ville.WP_20140721_009 On y accède en traversant le Guadalquivir. Quand nous y sommes allés nous avons pu profiter des derniers jours d’un festival. Il y avait de nombreuses tentes installées le long de la berge qui proposaient toutes des spécialités culinaires, les gens étaient là pour faire la fête, c’était très sympa. Nous avons quand même décidés de nous enfoncer un peu plus dans le quartier pour pouvoir mieux le découvrir. Plus typique, ce quartier permet de s’imprégner d’une ambiance différente de celle du centre ville.

Barrio Santa CruzBarrio Santa Cruz 

C’est l’hyper-centre du centre-ville, c’est le quartier le plus typiquement andalou, celui qui correspond à l’image que l’on se fait lorsque l’on imagine Séville. De ce fait, le quartier est très touristique, on y mange plus cher qu’ailleurs, on nous propose des spectacles de Flamenco à tous les coins de rues. En gros l’image de la ville sert le tourisme. Ça ne retire rien au charme du quartier qui, malgré tout, il faut bien l’avouer, reste l’un des plus mignons de la ville.

Le Guadalquivir est le fleuve qui traverse la ville. Les promenades le long de ses berges sont très sympathiques pendant la journée ! Il y a aussi possibilité de faire une petite croisière sur le fleuve.

Enfin, je terminerai cet article avec deux lieux dans la ville qui nous ont beaucoup plu. Bien entendu il y en a plein d’autres à découvrir et notamment les autres monuments historiques (Plaza de Espana, Plaza de Toros, Parque Maria Luisa, …) et les bars à tapas dans lesquels nous avons adoré nous restaurer.

  • Si vous avez envie de découvrir un peu le flamenco sans forcément aller voir un spectacle payant, vous pouvez vous rendre à La Carboneria . C’est une auberge située dans le quartier Santa Cruz ou l’on peut boire un verre en écoutant un groupe de flamenco. On regrette cependant que l’endroit soit, mine de rien, plutôt touristique.
  • Pendant la semaine, nous avons suivi les conseils d’un ami qui nous avait recommandé d’aller faire un tour aux Banos Arabes pour deux (fabuleuses) heures de relaxation. Nous y sommes allés et nous avons adoré ! L’endroit est perdu dans des petites ruelles, on entre dans cette bâtisse qui, de l’extérieur, ne paye pas de mine et on y découvre une maison typique andalouse. Un patio, l’étage qui donne sur le patio et le reste de la maison est encore plus magique. On vient ici pour se faire masser et chouchouter pendant deux heures. On peut profiter de bains à différentes températures, d’une piscine d’eau salée, d’un hammam, d’un jacuzzi géant ; Le personnel est au petit soin, les massages sont fous et on est plongé dans une ambiance arabo-sévillane qui nous transporte dans un autre siècle. On en ressort reposés et émerveillés ! Certes ce n’est pas donné mais si vous aimez vous relaxer dans ce genre d’ endroit ou si vous avez envie de vous faire un petit plaisir, cela vaut vraiment le coup!

Pour conclure, Séville nous aura séduit par sa beauté coloré, son ambiance chaleureuse et ses tapas (oui oui, tous les jours, deux fois par jours, on a adoré!). La ville recèle de pleins de petits coins à découvrir et à s’approprier. Le mieux est de se balader au gré des rues et de prendre son temps. Pour manger, privilégiez les petits coins hors des quartiers trop touristiques. On vous y accueille les bras ouverts, l’hospitalité est au rendez-vous et on mange très bien pour vraiment pas cher! 

Pin It on Pinterest

Share This