Le jour où nous avons fait une randonnée dans le Luberon Provençal | On Part Quand ?

Le week-end dernier, nous avons eu envie de partir tester nos performances de randonneurs. Bien qu’Arnaud prenne soin d’entretenir ses capacités physiques en allant à la piscine régulièrement, je dois bien vous avouer que c’est loin d’être mon cas. Disons que j’eus été sportive dans un passé bien antérieur mais qu’à l’heure où j’écris ces lignes il semblerait que j’apprécie davantage mes tartines de Nutella  à la gymnastique dominicale. Du reste, cela  faisait déjà quelques semaines que nous parlions d’aller faire un petit week-end de randonnée dans le Luberon, histoire de se mettre un peu en jambes.

Randonnée dans le Luberon en faisant une boucle depuis Cucuron sur le GR9

Samedi, 3h de marche 7km à pied.

C’est donc tout pimpants, armés de notre carte IGN Mont Rando-luberon2Ventoux/Luberon et entourés de deux amis que nous avons choisi de partir du côté de Cucuron (Vaucluse) pour fouler une partie du GR9 et de ses variantes. Après un tour au supermarché pour se doter de quelques vivres, nous traversons le Luberon pour rejoindre notre point de départ. Il est 16h30 quand, sacs sur le dos, nous entamons la balade.

Nous commençons tranquillement, le chemin est bien balisé et plutôt plat. Après deux kilomètres de marche, nous arrivons à une petite chapelle « L’hermitage » plutôt mignonette mais surtout fermée. Nous continuons en direction du Nord, vers la Tuilière à 536m d’altitude, deux autres kilomètres plus loin. Puis, un nouveau panneau, deux nouveaux kilomètres à marcher pour atteindre « L’Amourralhadou« . Nous tiquons cependant face à l’indication de temps qui figure sur le panneau : 2,5 km -> plus d’une heure de marche… Nous venons de parcourir un peu plus de 4 km en à peine deux heures, vous comprenez donc notre léger étonnement.

Bien entendu, les plus expérimentés auront compris que cette portion du chemin était en fait plutôt raide…

Dès les premières centaines de mètres, mon souffle s’accélère, se densifie. Mes jambes avancent mais je sens que mon corps souffre. J’essaye d’oublier le poids, je me concentre sur mes pas. J’économise mes forces, le moindre regard fait ressortir des douleurs, la moindre parole me fait perdre le cap de ma concentration. Pour Arnaud, la montée semble plus facile, il prends la tête, regarde autour de lui et remarque même que la végétation change. En silence, nous avançons d’un bon pas avec pour seul but le soleil qui s’éloigne chaque minute un peu plus.

Enfin, après un dernier gros effort, nous atteignons, au bout d’un petit chemin bordé de buissons, une jolie clairière illuminée par le soleil couchant. Comme un Graal dont nous ne connaissions pas l’existence, ce plateau inespéré nous fait oublier les derniers kilomètres parcourus : tous ces efforts sont finalement bien mérités.

Pleins d’enthousiasme donc, nous montons les tentes et commençons à faire un feu. Au menu, petits pois-carottes et saucisses au feu de bois. Le vent souffle mais le feu (et le vin) nous réchauffe(nt).

Dimanche : 7h de marche, environ 15 km

Le lendemain, après une nuit à grelotter, nous nous levons tranquillement, profitons des premiers rayons du soleil et de la vue avant de lever le camp. Pour cette nouvelle journée de marche, nous prévoyons, dans un premier temps, de monter jusqu’au sommet, à la tour de télécommunication du Mourre Nègre, à 1093m d’altitude (donc pas si loin). Le trajet est facile, une petite balade de santé de quelques kilomètres avec 100m de dénivelé, de quoi bien démarrer la journée. Arrivés au sommet, on en profite pour casser la croûte puis on entame la descente vers Cucuron.

DSC01591La deuxième partie du chemin est moins facile. Depuis la Basse de Cabrières (1027m) ça descend tout raide jusqu’au Couleton à 586m d’altitude ; soit presque 500m de dénivelé en à peine 4 kilomètres. En plus d’être raide, la descente est difficile car très escarpée et pleine d’éboulis. On marche dans le lit d’un ruisseau et tout le long on shoot dans les pierres, on évite les racines et les feuillages en mettant bien un pied devant l’autre. Au Couleton, deux choix s’offrent à nous, continuer la descente raide jusqu’à Cabrières-d’Aigues puis rejoindre Cucuron par la route ou prendre le chemin qui passe entre les deux monts pour retourner jusqu’à la tuilière et redescendre la première partie du chemin que nous avons pris la veille depuis Cucuron.

Nous choisissons cette deuxième solution qui nous permet de marcher plus longtemps dans la forêt. Et c’est reparti, de nouveau nous arpentons la forêt avec comme seul accompagnement sonore le doux bruit de tirs des chasseurs du dimanche. Pourvu qu’ils ne nous prennent pas pour des biches ! Cette portion d’une dizaine de kilomètres nous fait remonter un peu la montagne et, de fait, nous fait de nouveau un peu souffrir. Puis finalement, après quelques heures de marche, nous voilà de nouveau à la chapelle de la veille (toujours fermée d’ailleurs). Une petite pause et nous reprenons le chemin pour terminer vers 19h30 à la terrasse du bar de Cucuron, comme il se doit.

Nous sommes contents d’avoir fait cette petite rando. Bien que l’on puisse certainement trouver des balades plus intéressantes au niveau des vues panoramiques (sur ce chemin nous étions quand même très souvent dans la forêt), le GR9 nous a permis de bien tester nos chaussures et de voir, pour commencer, de quoi nous étions capables. Même si certains passages ont été plus difficiles, nous tenions quand même un bon rythme et nous étions finalement assez fiers de nous !

Ah oui, et en rentrant on a regardé le niveau de cette portion et nous avons découvert que c’est un tronçon noté… « difficile » et « très sportif » !! 😀 *trop fiers*

Pour finir et vous aider à visualiser notre itinéraire, voici une petite carte :

Pour en savoir +

Si vous aussi vous souhaitez aller faire quelques randonnées dans le Luberon, n’hésitez pas à vous rendre sur cette page qui vous propose Les randonnées pédestres dans le Luberon. Bonne balade ! 

rando-luberon1

Et vous, vous avez déjà randonné dans le Luberon? Vous vous souvenez de votre première « vraie » rando?

PROFITES-EN, C'EST GRATUIT !

En coulisse, je prépare des challenges et des masterclass gratuits pour t'aider à organiser le voyage de tes rêves facilement et sans te ruiner.

Si tu as un projet de voyage en tête, ça pourrait être l'occasion rêver pour enfin passer à l'action ! 

Si tu veux être tenu au courant des prochains évènements et recevoir des astuces de voyage gratuitement dans ta boite email, inscris-toi à la liste de contact ! 

Merci pour ton inscription ! Maintenant, RDV dans ta boite email pour confirmer ton adresse :) Jette aussi un coup d’œil à tes indésirables, on ne sait jamais !

Pin It on Pinterest

Share This