Carnet n°6 – La côte caraïbes de Puerto Viejo à Cahuita et Manzanillo: dernière escale au Costa Rica

Puerto Viejo de Talamanca

Après la découverte de la région du guanacaste et de la péninsule de Nicoya, nous partons en direction de la côte caraïbes du Costa Rica : de Puerto Viejo de Talamanca à Cahuita puis jusqu’à Manzanillo, à deux pas de la frontière avec le Panama.

Retour à San José

Lorsque nous revenons à San José, notre impression sur cette ville n’est plus la même qu’à notre premier passage. Nous réservons une chambre beaucoup trop chère pour ce qu’elle est : ni plus ni moins qu’un placard dans un bâtiment aux allures de prison dans laquelle on peut manger des burgers. Au passage, nous sommes loin des 40°C auxquels nous nous étions finalement habitués. Avec une dizaine de degrés de moins, la « petite laine » est de mise pour cette première et dernière soirée dans la capitale. Au final, nous ne retiendrons de San José que le Mercado Central et l’ambiance gros bordel/marché de légumes/marché de babioles tombées du camion de l’avenue centrale, seuls lieux qui ont su éveiller notre intérêt.

San jose

mercado central de san jose


MERCADO CENTRAL3

Le lendemain, nous ne tardons pas à refermer nos sacs, à peine défaits et à prendre le chemin du terminal de bus pour nous rendre sur la côte caraïbe du Costa Rica. Nous achetons notre ticket et nous installons dans le premier bus de ce trajet. Dans le bus déjà, la population est différente de ce que l’on a vu depuis deux semaines, les gens ici ont la peau noire, les cheveux crépus ou des rastas. A Limon, un local nous accompagne jusqu’à un autre terminal où l’on attend notre bus en direction de Puerto Viejo (de Talamanca).

Puerto Viejo : la côte caraïbes du Costa Rica

Lorsque nous arrivons à Puerto Viejo, nous cherchons un petit moment le airbnb que nous avions réservé. Il est tout au fond du village, presque dans la jungle. La maison en bambou et en palmes est dotée d’une terrasse en hauteur et de hamacs. La jeune fille en volontariat, nous annonce aussi que nous avons été « surclassé », nous bénéficions ainsi de la plus grande chambre de la maison pour deux de nos quatre nuits ici : un lit king size où les moustiquaires forment un baldaquin, un lit de princesse de la jungle en somme. Les deux autres nuits se passeront dans une sorte de placard aux lits jumeaux avec les draps qui sentent le renfermé mais bon, on n’est quand même pas trop mal accueilli ici.

 Puerto Viejo

Le village de Puerto Viejo est le plus animé du sud de la côte. Beaucoup préfèrent plutôt passer leur soirée à Cahuita, située à une vingtaine de kilomètres au sud car a priori, elle serait plus calme. Plus rustique et plus typique que les villages de la côte pacifique, Puerto Viejo de Talamanca et ses alentours paraissent plus pauvres. Bordé par des petites criques dans lesquelles on ne peut pas se baigner, ici on apprécie se poser sur le sable et profiter du coucher de soleil sur la mer, devant les petits bateaux de pécheurs. Le village dégage quand même un certain charme, il faut le dire. Ici, les gens se déplacent en vélo (ou en gros 4×4), la musique est omniprésente, les rastas côtoient les nombreux touristes et ça sent la ganja à tous les coins de rues. Ici on est à la cool, ça se voit et ça se sent. Bref, l’ambiance est bien différente mais elle n’est pas désagréable malgré une forte présence de gringos et donc de tout ce qui va avec : boutiques à souvenirs, rabatteurs dans les restaurants et brochettes au poulet à 2$.

Découverte du parc Manzanillo à vélo

Notre premier réveil se fait avec le lever du jour et le chant des oiseaux. Dans la chambre, comme partout au Costa Rica, il n’y a pas de volet et les planches de bambou laissent entrer la lumière du jour dès les premiers rayons de soleil. Les oiseaux gazouillent tout autour de nous, on doit bien dire que c’est quand même plutôt agréable comme réveil. Pour notre première journée dans le coin, Arnaud avait repéré que nous pouvions aller jusqu’à Manzanillo à vélo. Il parait que la route est magnifique et que le parc de Manzanillo est l’un des plus beau du pays. Selon la propriétaire de la maison, c’est même SON endroit préféré ! On part louer nos deux fidèles destriers, qui nous accompagneront toute la journée, le long de ces 30km de route.

puerto viejo de talamanca to manzanillo

Effectivement, la route est magnifique. Tout autour de nous, nous admirons la végétation si verte et riche sur notre droite et les plages toutes jolies à notre gauche. On en prend plein les yeux, et on prend bien le temps pour tout admirer. Arrivés à Manzanillo, nous attachons nos vélos au premier pont et nous partons pour cette balade de quelques kilomètres entre jungle et plage déserte.

parc Manzanillo puerto viejo de talamanca

Manzanillo

Manzanillo puerto viejo de talamanca

Puerto Viejo de Talamanca Manzanillo parc

Le paysage vaut quand même le détour et certains spots sont vraiment magnifiques. On entend de nombreux oiseaux, que, comme d’habitude, nous ne verrons pas. En revanche, sur le chemin du retour, on peut voir et entendre quelques-uns de nos amis les singes hurleurs dans les arbres.

Sur nos vélos, la fatigue commence à se sentir et nous avons hâte de reposer le pied à terre et de profiter d’une bonne bière sur un bar de la plage du centre-ville.

Bon à savoir

Vous pourrez louer des vélos à tous les coins de rue de Puerto Viejo de Talamanca. Certains loueurs demande une caution en liquide, d’autres demandent un passeport, pensez donc à prévoir l’un des deux au moins ! Pour la location à la journée comptez à peu près 5-6$ par vélo. Il faut généralement les rendre aux alentours de 18h mais nous avions trouvé un loueur qui voulait que nous les retournions à 19h30.

L’entrée du parc de Manzanillo est totalement gratuite (profitez en, c’est surement le seul parc gratuit du pays !!).

Le parc national de Cahuita depuis Puerto Viejo de Talamanca

Le lendemain, nous décidons de nous rendre au parc national de Cahuita, dont nous avons aussi beaucoup entendu parler. Cette fois nous prenons le bus. Cahuita est en effet beaucoup plus tranquille que Puerto Viejo de Talamanca. Au gré d’une rue alors que nous demandons notre chemin à un autochtone, un homme nous aborde de l’autre côté de la rue. « Vous êtes français ? »  Lui, c’est Jimmy, un québécois qui voyage beaucoup. Il se rend à Cahuita avec dans l’idée de faire le chemin de 9km. Nous décidons de le suivre. A Cahuita, c’est un peu comme à Manzanillo, la jungle et les belles plages. Sauf qu’une partie des plages ont été dévastées par une tempête et à cet endroit, les arbres jonchent le sable blanc. Le tout reste quand même très beau. Nous croisons aussi deux paresseux et un gang de singes qui s’attaquent aux sacs des touristes.

Puerto Viejo to Cahuita

Puerto viejo de talamanca to cahuita

puerto viejo de talamanca

La journée se passe très agréablement en la compagnie de Jimmy. Nous poursuivons nos discussions, autour de quelques verres sur la plage et comme nous nous entendons plutôt bien, nous décidons de nous retrouver tous les trois le lendemain.

Bon à savoir

L’entrée du parc de Cahuita est soumise aux dons, vous ne donnez donc que ce que vous voulez à l’entrée !

Pour s’y rendre : prendre le bus depuis Puerto Viejo. Environ 500 colonès / pers pour une vingtaine de minutes de bus.

Pour notre quarantième jour de voyage, nous décidons d’aller voir la première cascade de ce voyage dans le village voisin de Bri-Bri et pour pimenter le tout, sur une idée de Jimmy, nous faisons du stop pour nous y rendre. Après être monté dans le pick-up d’employés nettoyeurs de panneaux de circulation et dans la petite voiture de Fernando, 17 ans et sans permis, nous arrivons à l’entrée de la cascade (payante, bien sûr). Il y a déjà quelques personnes installées autour du bassin, la cascade n’est pas très grande mais le lieu est assez agréable pour y rester quelques heures, histoire d’y faire trempette (ou de regarder les autres faire trempette, parce que quand même, c’est froid.). Nous cassons la croûte puis après près de deux heures assis sur les rochers, nous décidons de rentrer car Jimmy ne doit pas louper son bus pour San José.

Puerto viejo de Talamanca

puerto viejo de talamanca

Au retour pas de chance avec le pouce, nous nous résignons à prendre le bus. Après une bonne glace avec des morceaux de fruits frais, nous souhaitons bonne chance à Jimmy pour la suite de son périple et nous retournons à notre hôtel pour réfléchir à la suite du nôtre. Nous décidons de nous rendre directement à Panama City sans passer par les belles plages des iles de Bocas Del Toro, toutes proches de la frontière, pour la simple et bonne raison que nous estimons avoir eu notre dose de plages magnifiques depuis 40 jours de voyage 😉

Bon à savoir

Comment se rendre à Puerto Viejo de Talamanca ?

Depuis San José, un bus part du terminus Caribenos. Il faut s’arrêter à Limon puis reprendre un bus vers Puerto Viejo de Talamanca. Pour aller à Cahuita, ou a Manzanillo, c’est le même trajet.

Que faire d’autre à Puerto Viejo et alentours ?

  • Allez vous baigner ou faire du surf à la plage de Cocles
  • Faire de la plongée, du snorkelling (les fonds marins sont protégés donc ça vous en coutera 25€ (négociable) pour le faire avec « un guide », aller observer les dauphins
  • Partir à la rencontre des ethnies indiennes à Bri-Bri

La frontière du Costa Rica et du Panama nous pose cependant quelques problèmes. On ne peut pas traverser la frontière sans un billet d’avion qui prouve que nous partirons du Panama. Or, nous n’avons rien à leur fournir. Il faut donc que nous choisissons entre ces différentes solutions :

  • Etre honnête : Acheter un billet d’avion pour la Colombie depuis le Panama
  • Omettre une partie de la vérité : Acheter un billet d’avion en Premium ou chez Spirit Airline (politique d’annulation de 24h) puis l’annuler directement pour éviter d’être débité, mais avoir quand même un papier qui « prouve » que nous quittons le Panama
  • Carrément tricher : Faire un faux billet d’avion

Alors à votre avis, quelle solution avons-nous choisie ? 😉

 

Pour continuer la lecture :




Abonnez-vous au blog !
Tu souhaites être tenu au courant de nos aventures en premier ? ça tombe bien, en t'abonnant tu recevras, directement dans ta boite mail, nos nouveaux articles mais aussi les quelques informations que l'on pourrait avoir à te faire partager 🙂

Promis, on ne te spammera pas !
Pour t'inscrire, il suffit de remplir le formulaire ci-dessous et de cliquer sur "je m'abonne" !

Partagez l'article !

Passionnée de culture et de voyages c'est tout naturellement qu'à la fin de mes études j'ai décidé de partir, avec mon conjoint, dans un long périple à travers le monde.

Comments

  1. Vraiment chouette vos photos !
    Alors ce faux billet ? :p

    Continuez de rêver …

    A bientôt sur les routes…

  2. l’article est top, ça donne vraiment envie d’y aller :))

  3. Chantal GRILLOT : avril 25, 2016 at 1:26

    Ma chérie, toutes ces magnifiques photo donnent envie de voyager dans ces beaux pays…..dommage que j’ai passé l’âge…….tu es resplendissante de bonheur…..alors profitez bien de votre jeunesse !!!! et à bientôt le plaisir de te lire…..

  4. j’adore les photos du marché !!! Encore un bien joli récit de vos journées, j’aime te lire, mais j’aime encore mieux nos échanges sur skype !! Gros bisous les enfants … j’attends le prochain billet avec impatience.

  5. oui super article de magnifique photos avec tout plein de renseignement sa me donne tellement envie de repartir en voyage je suis aller en Martinique l’année dernière un de mes plus beau voyage.
    De gros bisous et encore félicitation pour ta parution dans GEO.

  6. J’adore les photos …elles montrent vraiment votre bonheur. Du coup malgré tout je suis heureuse et rassurée par vos messages perso et en vidéo c’est encore mieux. Être si loin et si proche. Quelle magie !
    Merciiiiiii et à bientôt

  7. Bonjour

    Un nouveau venu sur le Blog. Nous sommes très heureux d’avoir de tes nouvelles Laure et de voir que vous vivez une très belle aventure qui va durer encore un bon moment. Vos photos son superbes et ton carnet de route est tellement imagé qu’ils nous donne l’impression d’être à vos côtés dans votre périple.

    Toute l’équipe de Cinambule sera ravie d’avoir de tes nouvelles et de voir que tu vas bien.

    Nous te souhaitons ainsi qu’à ton ami tout le bonheur du monde

    amitiés et bises

    Serge Andréozzi

    • Merci Serge !
      Je me fais un plaisir de partager tout cela avec vous alors tant mieux si vous appréciez les lire !
      J’espère que Cinambule et toute l’équipe se porte bien.
      Bises à tous de Colombie ou l’on est pas près de partir 😉

  8. Wahou ces photos Laure!!!
    Ma préférée est définitivement celle du ponton couvert, la perspective, les couleurs, le cadrage, tout est parfait, bravo! (et merci, grosse détente avant de dormir).
    Mais grosse déception : POURQUOI IL N’Y A PAS LA PHOTO DU LIT A BALDAQUIN EN MOUSTIQUAIRES?! Je veux et j’exige de voir ce fameux lit king-size de princesse! ;D
    Gros bisous à tous les deux!

    • Merci beaucoup Marie 🙂 tant mieux si ces photos t’ont fait voyager avant de dormir !
      Pour le lit, je vois que tu insistes, je t’envoie une photo des que possible 😉
      Gros bisous

  9. Wouaaah, vos photos de Manzanillo font vraiment rêver !! J’ai pour ma part choisi de loger au bord de la mer à Cahuita, et j’ai adoré l’ambiance jamaïcaine à la cool que vous decrivez si bien.

    Moi, c’est ma jauge de cascades de rêve qui était remplie, alors au lieu de la cascade dans le village Bribri, j’ai opté pour la ferme aux iguanes des indiens Kekoldi ! Vraiment sympa 🙂

    • merci Julie ! Tu n’as pa été faire un tour à Manzanillo ? C’était vraiment beau, je crois l’avoir préféré a Cahuita ^^ La cascade de Bribri n’est pas vraiment une cascade de rêve haha et la ferme aux Iguanes doit être une alternative très intéressante !

      • Non,je ne sis pas allée voir Manzanillo, je n’en avais pas vraiment entend parler, bizarrement. Et c’est vrai que le parc de Cahuita était beau mais pas exceptionnel ; je l’ai surtout aimé pour toute la faune que j’ai pu y observer :).

  10. […] voir quelques images du parc de Manzanillo, je vous dirige vers le blog On part quand […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*