Le voyage, la photo et moi : un défi-photo pour se dépasser, s’inspirer et s’améliorer

Le voyage, la photo et moi : un défi-photo pour se dépasser, s'inspirer et s'améliorer

 Inspiration ? Vous avez dit inspiration ?

Mon cerveau est en ébullition. Le voyage doit avoir un petit quelque chose d’inspirant…J’en sais rien. En tout cas, depuis quelques jours, mon activité cérébrale bat son plein. J’ai envie de créer, j’ai besoin de créer. Cette vague provoque en moi comme des fourmillements dans mes jambes et des papillons dans mon ventre. J’y pense le jour, j’en rêve la nuit, il faut que je trouve un moyen d’assouvir ce besoin créateur avant qu’il ne me rende folle et frustrée.

La Photo.

Depuis près d’un an maintenant, je m’exerce à la photo. Au début simple lubie, je me suis vraiment prise au jeu et adore passer du temps à m’exercer. Je pensais que ce voyage serait l’occasion tant espérée de pouvoir m’adonner à cette nouvelle passion. Le monde est grand et je pourrais passer mes journées à tirer le portrait de tout et n’importe quoi sous prétexte des souvenirs qu’il faudra impérativement ramener. Oui mais voilà, au bout de 5 mois, je me sens frustrée dans ma pratique. Comme coincée entre 4 murs, je n’arrive pas à me détacher de certaines peurs qui m’empêchent littéralement de m’épanouir.

J’aimerais faire de la photo de rue, j’aimerais penser aux détails, j’aimerais montrer les choses avec un autre regard.

En Amérique du sud, les andins n’aiment pas être pris en photo, même en demandant, ils refusent ou alors ils demandent de l’argent. Hors de question que je paye pour une photo. C’est tellement dommage ! Leurs tenues traditionnelles, leurs coiffures, leurs chapeaux, les enfants, les tissus, les objets des marchés constituent entre autre un témoignage culturel indéniable que j’adorerai ramener dans mes bagages. A cela s’ajoute aussi le fait qu’Arnaud ne s’intéresse pas tant à la photo, je n’ai pas envie de le déranger en restant plus de deux minutes au même endroit pour une photo qui risque d’être ratée. Et puis, tout simplement, il faut bien le dire : je n’ose pas. Je n’ose pas dégainer mon appareil photo dans la rue de peur que les gens le prennent mal. Je n’ose pas m’immiscer dans leur vie, je n’ose pas m’afficher.

defi-photo-inspiration

J’adorerais pourtant vous traduire l’ambiance des villes latino-américaines : J’aimerais vous montrer l’état des bus de ville et des collectivos, les concerts de klaxons, les voitures de collections. J’aimerais montrer le contraste entre les belles façades coloniales et les constructions les plus sommaires possibles. J’aimerais vous montrer l’ambiance les jours de fête et le nombre de chiens errants dans les rues, j’aimerais vous montrer les vendeurs de tout et n’importe quoi et vous traduire les odeurs de viande et de poissons des mercado central. Bref, j’aimerais faire un véritable photo-reportage de ce voyage. Aujourd’hui, je fais principalement de la photo de paysage, c’est bien, je les aime bien ces photos mais c’est quand même moins fun que de voir tout ce qui se passe AUTOUR de ces paysages fabuleux ! Ça manque de dynamisme et ça manque de créativité.

Le défi-photo : Comment rebooster sa créativité ?

J’ai donc pris une petite décision que j’espère réussir à tenir dans le temps (et maintenant que vous lisez ceci sur mon blog, j’ai plutôt intérêt à m’y tenir !).  Avec cette explosion d’idées que j’ai en tête depuis quelques jours, celle de participer à des défis-photos n’arrête pas de faire des va-et-vient.

  • Un défi photo qu’est ce que c’est ?

C’est un petit jeu, hebdomadaire, mensuel ou même quotidien, qui permettra à la photographe amateure que je suis de sortir de ces retranchements. A chaque échéance, je vous ferais part d’une sélection de photo prises durant le défi, qui répondrons toutes à un thème précis. L’idée sera de faire une sorte de patchwork qui racontera une histoire autour du thème choisi. L’idée est très répandue sur la blogosphère. De nombreux photographes, amateurs ou professionnels s’adonnent à ce genre de rituel qui permet l’émulation collective autour de cette belle passion. On exerce son œil, on s’expose à la critique et on élargi ses horizons photographiques, bref que du bon.

  • Le défi du café des blogueuses

Du coup, avec d’autres blogueuses, nous nous lançons dans notre propre défi-photo. Le défi autour d’un même thème durera 15 jours. A l’issue de cette quinzaine, je publierai ma sélection personnelle des plus beaux clichés que j’aurais pris. Pour l’occasion donc, j’ai créer cette nouvelle rubrique « défi-photo » qui servira aussi à redonner un petit coup de fouet à cette galerie photo qui n’a que peu de valeur ajoutée et qui prend un peu la poussière. Deux fois par mois donc, vous pourrez trouver une sélection de photos inédites qui, je l’espère, une fois assemblées, raconteront une autre forme d’histoire, une alternative imagée à mes récits de voyage.

Alors ça vous tente ?

Si d’aventures vous aviez envie, vous aussi de participer à ce défi-photo, pas de problème !  Plus on est de fou, plus on rit 😉 Mettez moi un petit mot en commentaire, que je sache que vous serez de la partie !

Arnaud a choisi le premier thème pour ce défi-photo  : La Nostalgie. Pas si facile pour commencer, surtout quand on est au Pérou 🙂 Rendez-vous dimanche 15 aout pour découvrir les quelques clichés que j’aurais réussi à réaliser …

Partagez l'article !

Passionnée de culture et de voyages c’est tout naturellement qu’à la fin de mes études j’ai décidé de partir, avec mon conjoint, dans un long périple à travers le monde.

Comments

  1. C’est une excelllente idée que ces défis. Nostalgie. …Pas facile en plus de mêler photos et sentiments et situation mais je pense que tu t’en sortiras très bien.
    Je suis impatiente de voir tes photos. Hihihi
    A dimanche 15 août. ….
    Gros bisous à tous les deux

    • En effet, ce n’est pas si facile à mêler, surtout pour un premier théme mais au moins, je ne vais pas me reposer sur e que je sais déjà faire ! On verra ce que ça donnera 🙂 bisous

  2. Coucou ma puce. C’est vrai qu’elles sont belles tes photos…,mais que effectivement elles ne montrent pas ce que vous vivez réellement pendant ce voyage. Mais je comprends aussi que prendre certaines photos demande du culot, de l’audace et peu être un peu de voyeurisme. J’ai aussi eu l’occasion d’être confrontée au refus de certaines personnes à l’occasion de mes propres voyages. Et c’est frustrant! Cette idée de défi est vraiment sympathique. J’aurais bien aimé participer….,,mais je n’ai que mon portable en guise d’appareil photo et mes photos sont plutôt des instantanés , pris sur le vif sans recherche de beauté, ou d’harmonie. Mais l’idée me plaît et même si mon matériel n’est pas à la hauteur je vais peut être tout de même essayer, juste pour le fun.
    Gros bisous.

    • Tu peux participer meme avec un appareil photo de portable ! Le tout est de réussir à faire coïncider l’instant présent avec le théme, c’est aussi un peu ce que je vais faire car je ne mettrait pas en scène les photos. C’est au cours de nos balades quotidiennes que certains élément viendront me rappeler le théme de ce defi et que je les capturerai. Suivre ce genre de defi nous permet d’ouvrir un œil différent sur ce quotidien ! Allez chouette, on se partagera quelques photos alors ! Bisous

  3. Coucou Laure. Très sympa ton article comme d’habitude! Tes photos sont toutes belles; ceci dit, tu as raison, ça manque un peu d’êtres vivants dans ce blog 🙂 Mes photos de voyage préférées sont souvent des portraits ou des scènes de vie quotidienne mais il est vrai que ce n’est pas évident à capturer. Il te faut un bon zoom pour que tu puisses prendre du recul par rapport au sujet et saisir le moment sans gêner et surtout prendre ton temps. Même si tu as obtenu l’accord tacite d’une personne, cela manque parfois de naturel quand elle sait que tu la photographies. Le thème du défi peut être directement inspiré par le pays dans lequel tu te trouves; par exemple, au Vietnam tout se transporte en 2 roues, les gens, le matériel et les animaux alors on en est venu à se lancer un défi lors du voyage: photographier le chargement le plus improbable, spectaculaire ou cocasse. On a pas pu se résoudre à choisir la meilleure photo! Si tu as le temps en plus de ce thème difficile proposé par Arnaud, j’aimerais voir sur ton blog quelques portraits d’enfants en tenue traditionnelle (gros défi hein?!) Ceci dit, la nostalgie pour moi c’est l’enfance alors ce ne serait peut-être pas hors sujet. Gros bisous à vous 2

    • Merci Coco pour ton commentaire !
      Je n’ai pas de gros zoom (l’une de mes frustrations aussi mais pour d’autres raisons) le mieux que je puisse faire est une focale fixe à 50mm qui vise du coup plutôt à 85mm vu qu’elle est montée sur mon pas-ca. Bref, c’est quàd meme déjà pas trop mal mais je suis inévitablement assez proche d’un sujet, surtout si je veux faire du portrait.
      Pour le moment je ne me met que très peu au portrait, pour le coup, ici, les gens refusent catégoriquement ou, comme je le disais dans l’article, demandr a etre payé ! Même si on a discuté utopie d’un repas avant !!
      Je pense m’essayaient plus à la photographie de rue qui donnera plutôt un contexte et qui sera prise sur le vif, j’aime bien ce concept. Normalement avec mon 16-50 mm c’est bon car je peux capturer la scène en entière. Et puis de toute façon j’ai pas le choix, je devrais faire avec ça !
      J’ai l’impression qu’en Asie il est plus facile de faire ce genre de cliché. On voit beaucoup circuler de photos de rues et de portrait pris en Asie, beaucoup plus qu’en Amérique du Sud. Est-ce parce que les gens y voyagent moins …? En tout cas j’essaierai de faire au mieux mais il fait etre un peu filou par ici pour ne pas se faire choper haha même les enfants demandent des sous pour etre photographié…

  4. super idée que tu as eu là. Moi même photographe amateur et bientôt en départ pour un tout du monde (2 mois encore). J’espère que tu vas t’éclater avec tous ces défi et peut être qu’1 jour je me joindrais à toi pour tenter aussi un défi.

    • Super que vous partiez en TDM ! Vous commencez par où ?
      Ça serait super chouette de voir ´dautres voyageurs participer à ce défi ! Mais meme de chez toi, si le sujet te tente, tu peux y participer 😉

  5. J’imagine que ce n’est pas évident de s’afficher avec son appareil quand la population locale le refuse… je comprend bien ta frustration ! En tout cas ce défi est une belle idée 🙂

    • Oui voilà, ils n’ont rien contre le fait qu’on se balade l’appareil autour du cou mais s’il est un peu trop orienter sur eux, ils peuvent refuser ou au mieux tournent la tête. Dans les marchés on m’a déjà refusé plusieurs fois des photos meme quand c’étaient simplement les étals ! Merci en tout cas pour ton commentaire, j’espère réussir à honorer le defi.

  6. Marie-Claire : août 5, 2016 at 12:33

    C’est une très belle idee, ça va canaliser tes frustrations créatives et te faire oser plus à mon avis. Et Arnaud a choisi un joli thème, plutôt difficile à mon avis parce que « abstrait » mais riche en émotions.
    Je tiens à te dire que j’adore ta perspicacité sur toi même et que tu te pousses à te dépasser (pas très bon français tout ça ^^).
    J’ai hâte de voir le résultat !
    Bisous ma belle

    • Merci Marie-Claire ! Oui c’est thème difficile, surtout lorsque notre passé ne s’ancre pas dans la même culture… mais je vais y arriver ! J’essaie oui de rester suffisament à l’écoute de moi-même pour toujours prendre du plaisir à faire les choses et ne pas être trop souvent frustrée ^^
      bisous !

  7. Merci pour ce merveilleux article. Je pense que c’est une excellente idée de relever un tel défi. C’est très créatif et passionnant. Vos fleurs le sont déjà, magnifiques. Je vous encourage au plus haut point de continuer dans cette voie.

    • Bonjour Gérald et merci beaucoup pour ce commentaire et ces compliments !
      La photo m’inspire beaucoup et j’apprécie vraiment m’exercer chaque jour.
      Si vous voulez, vous aussi vous pouvez participer à ce défi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ça devrait vous plaire :